Suspendu sept ans par le District du Morbihan pour l’agression d’un arbitre, un joueur breton a aussi été condamné à deux mois de prison avec sursis.

Le 24 novembre 2019, un match de District 2 du Morbihan entre Lanester et le Stade Gavrais avait été arrêté à cinq minutes de la fin après l’agression de l’arbitre par le gardien du club visiteur« Il m’a insulté (vas te faire enculer) et il m’a frappé » avait noté l’officiel sur la feuille de match. Il avait été pris en charge par les pompiers alors que la Police avait interpellé l’agresseur.

Au mois de janvier 2020, la commission de discipline du District avait décidé de suspendre ce joueur pour sept ans. Un moindre mal étant donné la violence de l’agression sur cet arbitre. Mais il y avait encore le volet judiciaire. Ce joueur trentenaire est passé devant le tribunal correctionnel de Lorient ce jeudi 12 novembre. « Au cours du match, il y avait eu plein d’injustices pour nous » a-t-il raconté à la barre, comme le rapporte Le Télégramme.

« Le geste n’est pas acceptable »

« Je ne me suis jamais trouvé dans une situation comme ça, a-t-il ajouté. J’avais voulu lui présenter mes excuses mais il ne les a pas acceptées. » Des explications qui n’ont pas convaincues. « Il a voulu se faire justice lui-même, a souligné le procureur. Après un carton rouge, on aurait dû faire profil bas ; ce n’est pas tolérable ce qu’il s’est passé ! » Trois mois de sursis ont été demandés par le Ministère public.

Toujours selon le quotidien breton, l’avocate du prévenu, Gaëlle Heux-Tammen, a concédé que « le geste n’est pas acceptable », mais elle a appelé à la clémence du tribunal précisant que son client était « mortifié et en a honte… » Un appel qui a été à moitié entendu car l’ancien gardien du Stade Gâvrais a écopé de deux mois de prison avec sursis pour l’agression de l’arbitre.