La rencontre entre Bourges Moulon et Ingré s’est mal terminée ce dimanche à la suite de la victoire des visiteurs. Deux joueurs ont été hospitalisés.

Dimanche après-midi, l’ES Bourges Moulon recevait le FCM Ingré au troisième tour de la coupe Gambardella en Centre Val de Loire. Menés de deux buts, les visiteurs ont réussi à revenir au score, à égaliser dans le dernier quart d’heure (2-2) puis à s’imposer au terme de la séance de tirs aux buts (3-1).

C’est à ce moment-là que des pseudos supporters sont entrés sur le terrain pour agresser les joueurs d’Ingré, apparemment aidés par des joueurs de Bourges Moulon selon plusieurs témoignages. Ce qui est confirmé par l’arbitre sur la feuille de match : « À la suite du tir au but d’Ingré, les supporters ont envahi le terrain et ils ont pris à partie des joueurs d’Ingré …  des joueurs du Bourges Moulon ont participé ».

Durant cette bagarre, deux joueurs du club du Loiret ont été assez sévèrement blessés. Ils ont dû être transporté à l’hôpital. « On a assisté à de véritables scènes de guerre, des joueurs et spectateurs sont venus nous tabasser » a témoigné Fabrice Bourdin, l’entraîneur ingréen, à nos confrères de France Bleu Loiret.

Arrivé sur le lieux après avoir été prévenu par le président d’Ingré, Alain Belhadj, membre du comité directeur de la Ligue Centre Val de Loire, est resté avec les deux jeunes joueurs blessés à l’hôpital. « Je suis resté avec eux en attendant l’arrivée des parents, nous explique-t-il. Ils m’ont raconté ce qu’il s’était passé durant le match. » La commission de discipline de la Ligue va se saisir du dossier et une instruction devrait être logiquement mise en place.

Des plaintes ont été déposées à l’encontre de certaines personnes qui ont été identifiées, joueurs et supporters. Le club d’Ingré et la Ligue du Centre Val de Loire réfléchissent à se porter partie civile. « On a été très clair sur les violences et incivilités en début de saison » rappelle Alain Belhadj.

PARTAGER