Le stade André-Frétel de Bussac Forêt a été le théâtre d'une scène cocasse dont le football amateur se passerait bien !
Le stade André-Frétel de Bussac Forêt a été le théâtre d'une scène cocasse dont le football amateur se passerait bien ! (Photo DR)

C’était le 2 octobre 2014… En coupe du Centre Ouest, le CS Bussac Forêt et l’AS Grand-Champagne Lignières ont préféré quitter le terrain avant que leur match ne dégénère. Explications.

Le football amateur regorge d’anecdotes mas celle-là ne fait pas forcément rire. Dimanche dernier, le CS Bussac Forêt (Promotion de Ligue) et l’AS Grande Champagne Lignières (D1 Charente) s’affrontaient au troisième tour de la coupe du Centre Ouest. Mais les deux équipes n’ont joué qu’une mi-temps !

« Après 35 minutes de jeu, l’arbitre a viré nos deux entraîneurs puis il a sorti deux cartons rouges, un pour chaque équipe, raconte François Dupuy, le président bussacais. La rencontre était très correcte, avec un très bon état d’esprit des deux côtés. Mais on a eu peur que ça dégénère ! »

La cause ? Yves Doublecourt, l’arbitre de la rencontre. « Il a clairement fait un excès de zèle en sortant un rouge et un jaune de chaque côté et en expulsant le banc de Bussac-Forêt alors que c’est lui qui les a provoqués », s’insurge Philippe Normand, l’entraîneur de Grande-Champagne, dans les colonnes du quotidien La Charente Libre.

« Je pense qu’on a pris la bonne décision. »

Les deux équipes se sont alors concertées, décidant de ne pas revenir sur le terrain après la pause. « Même en menant 1-0, Lignières ne voulait pas reprendre le match, souligne François Dupuy. C’est désagréable de devoir arrêter comme ça mais tout le monde avait l’impression que ça allait trop loin ! On n’a pas voulu prendre de risques. »

Logiquement, la Ligue du centre Ouest devrait donner match perdu aux deux clubs. Ce qui ne dérange pas le président bussacais. « On préfère l’élimination et une amende plutôt que d’avoir pris d’autres cartons rouges durant la deuxième période. On était prévenu que cet arbitre avait été rétrogradé de Ligue en District car il était trop sévère. Et je pense qu’on a pris la bonne décision. »


LE RETOUR

Le 31 octobre, la Ligue du centre Ouest avait donné match perdu aux deux clubs. L’entraîneur de Bussac et le dirigeant présent sur le banc avaient respectivement été suspendus deux et un match alors que le délégué bénévole de Grande-Champagne avait été rappelé à l’ordre.

PARTAGER