Deux anciens joueurs de l'Etoile Fréjus Saint-Raphaël sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Paris. (Image Adobe Stock)

Ce mercredi, deux anciens joueurs de Fréjus Saint-Raphaël soupçonnés d’avoir truqué des matchs comparaissent devant le tribunal correctionnel de Paris.

En 2014, cette affaire avait défrayé la chronique. Des paris suspects avaient en effet été enregistrés sur des matchs de National de l’Etoile Fréjus Saint-Raphaël. Le 9 mai 2014, le club varois s’était lourdement incliné contre l’US Colomiers (1-4), alors relégable. Au cours de cette rencontre, Dominique Jean-Zéphirin avait encaissé quatre buts en tout juste vingt minutes dont un de son coéquipier Matar Fall. Mais la rencontre précédente contre Dunkerque, le 2 mai 2014, est aussi visée (0-0).

La société suisse Sportradar, qui est leader sur le marché des données sportives, avait en effet relevé une cotation anormal du match ainsi qu’un volume très important de paris en provenance de pays asiatiques. Prévenue, l’UEFA avait transmis le dossier à la FFF et une plainte avait été déposée.

Comme le rapporte l’AFP, le juge d’instruction estime que les deux prévenus « ont pris à leur compte de truquer le match » contre Colomiers et ils ont « volontairement dissimulé » l’identité de leurs interlocuteurs « probablement issus du banditisme ». D’après Sportradar, Dominique Jean-Zéphirin est d’ailleurs connu pour avoir été en lien avec deux célèbres truqueurs singapouriens de matches.

Les protagonistes se retrouvent ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris. Les deux joueurs sont soupçonnés de « corruption passive en vue d’altérer le résultat de paris sportifs » et « association de malfaiteurs ». Ils risquent jusqu’à cinq ans de prison ferme.

PARTAGER