Un groupe de travail entre la FFF et la LFP penche sur une réforme du championnat National dans lequel seraient intégrés des réserves professionnelles.

Le 14 juin, les clubs de National étaient conviés à la traditionnelle réunion d’information d’avant-saison. La Commission des compétitions de la Fédération Française de Football a expliqué tous les changements réglementaires pour la saison 2019-2020, rappeler les divers devoirs des clubs ou encore les changements sur les contrôles anti-dopage.

Mais le sujet le plus intéressant est sans conteste la réflexion sur une réforme du championnat. Un groupe de travail avec la FFF et la LFP planche en effet sur une aide de l’instance qui régit le football professionnel vers le National.

« Ça ne changera pas grand-chose ! »

Le but est « d’accompagner les clubs dans leur structuration et leur développement » avec « un flux financier en provenance de la LFP à destination des clubs de National » mais aussi « la mise en place d’une licence club spécifique dédiée à la structuration ».

Champion du groupe C de National 2, le FC Nantes aurait donc pu être en position d’accession. « En soi, je trouve que ça peut être intéressant pour diverses raisons et notamment la particularité du championnat National mais dans les faits ça ne changera pas grand-chose étant donné qu’il est très rare qu’une réserve soit en position de monter, explique Pierre Aristouy, l’entraîneur nantais. De plus, je suis convaincu que ça ne changera pas la stratégie sportive de la majorité des clubs pros concernant leur réserve. »

La LFP pourrait donc reverser une partie des droits TV vers les clubs de National, ce qui serait un premier pas vers une Ligue 3 professionnelle. La discussion est d’ailleurs sur « l’accession d’équipes réserves de clubs de Ligue 1 en National ». Deux scénarios sont envisagés : quatre réserves pros maximum pour un championnat à 18 clubs ou six réserves pros maximum pour un championnat à 20 clubs.

Dans les deux cas, il n’y aurait donc plus que 14 clubs hors équipes réserves en National si cette réforme voyait le jour. Mais avec un statut professionnel à part entière ? Aucune information n’a filtré à ce sujet. Car les contraintes sont aussi très importantes, même si la plupart des clubs de National ont déjà un fonctionnement 100% pro.

La prochaine réunion de ce groupe de travail entre la FFF et la LFP aura lieu en septembre 2019 avec comme objectif « la validation des familles de critères de cette Licence spécifique » mais aussi « la définition des règles sur les conditions accessions relégations des réserves pros en National ». En tout cas, la professionnalisation du National chère à de nombreux présidents comme Gilbert Guérin (US Avranches) est en route.


PARTAGER