Le stade du Vilet à Torcy (71) a été le théâtre de l'agression d'un arbitre.
Le stade du Vilet à Torcy (71) a été le théâtre de l'agression d'un arbitre. (Capture d'écran Google)

Le District de Saône-et-Loire a suspendu les rencontres de deux clubs à la suite de l’agression d’un arbitre dimanche dernier.

« Suite aux graves incidents qui ont émaillé deux rencontres seniors, le dimanche 7 octobre 2018, le District dans un principe de précaution et à titre conservatoire suspend les rencontres du week-end des 13 et 14 octobre 2018 des clubs concernés afin de permettre à la Commission Discipline de lancer les procédures appropriées. » Le communiqué de Gérard Popille est sans appel. Le président du District de Saône-et-Loire a en effet décidé de sévir après l’agression d’un arbitre lors de la rencontre de Départemental 2 entre Torcy et Neuvy.

D’après plusieurs sources, l’arbitre aurait essuyé des crachats et reçu des coups à la tête et à l’abdomen. Il a ensuite été évacué vers l’hôpital du Creusot par des fonctionnaires de Police. A la suite de ces incidents, la présidente torcéenne s’est aussi fendu d’un communiqué à l’intérieur duquel elle charge l’arbitre, relevant notamment « une fin de match sifflée non seulement pendant une action en cours mais également avant la fin du temps réglementaire, soit trois minutes, annoncées par l’arbitre de centre » … mais aussi « de nombreuses erreurs d’arbitrage à notre encontre ».

« Chasser les fauteurs de trouble des stades ! »

Si Elodie Djeddou souligne que « le comportement de nos deux joueurs est inadmissible et intolérable », la présidente assure « l’arbitre de centre est reparti du stade pas choqué et physiquement sans aucune marque ». Celui-ci a néanmoins décidé de déposer plainte. Et cela n’a pas plus au Maire de la commune du sud du Creusot (Saône-et-Loire).

« D’abord je regrette que le club ne m’a pas prévenu dans les instants qui ont suivi ces graves incidents, explique Roland Fuchet à nos confrères du site Creusot InfosUne agression sur un arbitre comme celle a eu lieu, ce n’est pas possible … Avec les faits graves qui se sont produits dimanche, je regrette la mauvaise image que cela donne de Torcy. » Le Premier magistrat devrait donc demandé des comptes à la présidente du club.

Au District de Saône-et-Loire, cette agression ne passe pas non plus. « Le District rappelle aux fauteurs de trouble qu’il usera de tout son poids, et avec l’aide des autorités et de tous les acteurs concernés, de près ou de loin, par la gestion et l’organisation des rencontres de football, pour les combattre et les chasser de nos stades qui doivent être des lieux de fête, de sport et de fair-play. » Les deux joueurs concernés devraient être durement sanctionnés.

PARTAGER