Des Ligues suppriment leurs classements en ligne pour éviter toute spéculation

Photo football
Photo Adobe Stock

Les Ligues du Grand-Est et de Nouvelle-Aquitaine ont choisi de ne pas laisser les classements en ligne afin de pouvoir travailler sereinement.

« Je vous demande d’être raisonnables et patients. En effet, les classements ne peuvent malheureusement, se faire aussi rapidement que vous le souhaiteriez. Il reste des procédures en cours tant au sein de la Ligue que de la FFF. Traiter ces dossiers le plus sérieusement possible implique de prendre le temps afin que les résultats soient crédibles. » Ce jeudi, Pierre Leresteux, président de la Ligue de Normandie, a souhaité rappeler à ses clubs que les classements ne pouvaient être réalisé en quelques jours.

Depuis que la Fédération Française de Football a déterminé les critères d’accessions et relégations, à la suite de l’arrêt de tous les championnats amateurs, de nombreuses simulations sont en effet effectuées. Sauf que chaque Ligue possède un règlement propre concernant le départage des clubs, en prenant en compte différents critères dont le fair play ou encore le statut de l’arbitrage… sans oublier la règle du quotient mise en place par la FFF. Les classements actuels ne sont donc pas forcément ceux qui seront homologués.

Alors que de nombreuses spéculations étaient faites depuis quelques jours sur les accessions et relégations, deux Ligues ont décidé de retirer leurs classements en ligne de leur site internet car « ils ne reflètent pas la réalité ». Le travail des Ligues et Districts est en effet assez compliqué en ce moment. « Il fallait impérativement prendre le temps de l’analyse de certaines situations complexes et qui demandent des précisions complémentaires pour rester en conformité avec les annonces de la fédération, notamment sur les modes de calcul pour départager des équipes ex aequo » a d’ailleurs indiqué la Ligue du Grand-Est dans un communiqué.

Les Ligues et Districts sont aussi en train d’étudier comment ils vont gérer leurs championnats avec les montées réglementaires mais une seul descente… car la plupart vont devoir augmenter le nombre d’équipes comme c’est le cas de la Bretagne qui va créer un groupe de Régional 1 supplémentaire, c’est à dire trois au lieu de deux, mais aussi des groupes de Régional 2 ou Régional 3 à 14 équipes.

SHARE