Parmi les régions où la consommation d’alcool est la plus importante, les Pays de la Loire ont décidé de mettre en place des contrôles inopinés à partir de la saison prochaine.

Ce sont les Bretons qui vont être jaloux ! Ils ne figurent pas parmi les régions où la consommation d’alcool est la plus importante en France. En revanche, plusieurs Ligues régionales commencent à réfléchir sur le sujet, en partenariat avec les pouvoirs publics. « On se rend compte que c’est un vrai fléau, explique un élu de Ligue, qui préfère rester anonyme. On a eu plusieurs courriers de présidents de clubs qui nous demandaient comment ils pouvaient faire pour aider leurs licenciés qui consomment trop d’alcool. Et surtout concernant des jeunes joueurs ! »

En octobre dernier, un entraîneur dont l’équipe évolue dans un championnat régional de l’Ouest de la France nous avait d’ailleurs avoué « être fatigué par ces joueurs qui arrivent complètement bourrés le dimanche après-midi ». Ce technicien était désemparé. « Je veux bien que les jeunes s’amusent mais ils ne comprennent pas que jouer à un bon niveau impose une certaine hygiène de vie » avait-il souligné.

La « touque » interdite pendant les matchs !

C’est donc logiquement que certaines instances régionales souhaitent apporter leur soutien aux clubs. « Ce serait vraiment intéressant pour nous de pouvoir proposer des solutions à nos licenciés touchés par ce problème, indique un président de club vendéen. On a déjà interdit la ‘’touque’’ pendant le match. Les mecs voulaient sortir au bout de dix minutes sur le terrain car ils avaient soifs. Et le coach n’en pouvait plus de faire trente changements par rencontre ! »

Un président de club des Deux-Sèvres a eu d’autres problèmes. « J’en ai marre de devoir nettoyer les minibus après chaque déplacement car des joueurs vomissent durant le voyage » fustige ce dirigeant. Des témoignages consternants.

A découvrir sans modération !

Plusieurs Ligues et Districts préparent donc des mesures radicales avec des contrôles inopinés le samedi soir et le dimanche après-midi sur les terrains de football amateur. Accompagnés de forces de l’ordre, qui sont seules autorisées pour réaliser ces contrôles, des délégués auront le loisir de faire souffler des joueurs lors de rencontres officielles. Et ceux-ci risqueront une suspension.

« Le problème, c’est que notre barème disciplinaire doit être adapté en conséquence, précise notre élu régional. Nous travaillons avec les Ligues et Districts intéressés pour avoir les mêmes sanctions. » Et selon nos informations, celles-ci pourraient varier selon le degré d’alcoolémie recensé. Nous vous tiendrons informés dès que ces mesures seront officialisées.


PARTAGER