Photo Philippe Le Brech
Bannière stages Louza

Alors que Nîmes Olympique était parti avec sa part de recette après le match contre Chusclan Lundun (Régional 3), un supporter nîmois a voulu laver l’affront.

Propriétaire de la brasserie des Antonins à Nîmes et supporter des Crocodiles, Christophe Brunetti n’a pas trop apprécié l’attitude de son club en coupe de France. Le président nîmois Rani Assaf avait en effet expliqué qu’il ne laissait pas sa part de recettes aux clubs amateurs car, notamment, « ça paye en partie le dispositif de sécurité mis en place pour accompagner nos supporters ».

Si la part de recette à Aubagne était dérisoire (714 euros), celle qui n’a pas été laissée au FC Chusclan Laudun L’Ardoise, club de Régional 3, était plus conséquente. Environ 4 500 euros… ce qui est une belle somme pour un petit club amateur. Les supporters nîmois avaient d’ailleurs très vite désapprouvé cette décision de leur club. A l’image de Christophe Brunetti qui a donc décidé de faire un chèque de 500 euros à l’ancien adversaire de son club de cœur.

« Juste une question d’honneur » a écrit cet entrepreneur nîmois sur les réseaux sociaux. Joint ce jour, il n’a pas voulu s’étendre sur son geste. « Je n’ai pas fait ça pour la pub et je ne souhaite pas communiquer dessus » nous a-t-il répondu. En tout cas, cela montre le fossé qui existe entre Rani Assaf et les supporters du Nîmes Olympique.

SHARE