(Photo Philippe Le Brech)

Ce samedi après-midi, ce sont des centaines de matchs amateurs qui se joueront à la même heure que France – Danemark.

Après sa large victoire face à l’Australie mardi soir (4-1), l’équipe de France de football affronte le Danemark ce samedi à 17 heures. La FFF a décidé que les clubs nationaux ne pourraient pas jouer pendant ce match, ce qui s’est vu avec le programme du National 2 et des horaires très inhabituels. Mais aucune consigne n’a été donnée aux Ligues et aux Districts.

De nombreux matchs de National 3 ont réussi à être décalés mais certains sont restés à l’heure habituelle, comme en Normandie avec cinq rencontres à 18 heures. Les clubs normands ne sont d’ailleurs pas beaucoup à avoir reporté leurs matchs avec notamment sept matchs de Régional 1 pendant France – Danemark. « On est dans la réaction, on n’avait pas anticipé cela », a reconnu Laurent Dufour, l’entraîneur de l’ASPTT Caen, dans Ouest France.

France – Danemark va priver les clubs de bénévoles et supporters

« Ce serait un manque de respect vis-à-vis de notre sport et de l’équipe de France, a souligné Philippe Clément, l’entraîneur du SU Dives-Cabourg (N3) auprès du quotidien régional. On est tous des amoureux du football, tous patriotes. Je ne comprends pas qu’on n’ait pas reçu de directive de la Fédération. » Les Ligues ne se sont pas opposées pas aux changements d’horaires. Mais aucune initiative n’a été prise pour éviter des matchs amateurs à l’horaire de France – Danemark.

En Pays de la Loire, il n’y a que des matchs en retard prévu ce week-end. Mais c’était compliqué de reporter comme La Châtaigneraie – Saint-Sébastien, fixé à 18 heures. « On a demandé pour avancer le match à 15 heures mais notre adversaire ne pouvait pas car ils ont des joueurs qui sont éducateurs et donc avec leurs équipes le matin » regrette Chartres Devineau, l’entraîneur vendéen.

Les clubs vont sûrement aussi en pâtir. Car de nombreux bénévoles ou supporters pourraient faire le choix de rester à la maison pour regarder l’équipe de France.

SHARE