En plus de l’instruction ouverte par la commission de discipline, le comité directeur de la Ligue du Centre Val de Loire a décidé de prendre des décisions draconiennes.

Dimanche dernier, deux joueurs d’Ingré ont été tabassés après la rencontre de coupe Gambardella à Bourges Moulon. Si des actions de soutien auront lieu tout le week-end en soutien aux joueurs blessés, les premières sanctions contre le club de la Préfecture du Cher sont déjà tombées.

Ce mercredi, la commission de discipline a suspendu à tire conservatoire les deux joueurs de Bourges Moulon identifiés qui ont frappé les joueurs d’Ingré. Une instruction est aussi ouverte pour déterminer toutes les responsabilités. Mais au-delà de l’aspect diciplinaire, le comité directeur de la Ligue du Centre val de Loire a voulu frapper un gros coup pour éviter que de nouveaux incidents se produisent.

Selon nos informations, un délégué sera désigné pour chaque rencontre ayant lieu au stade de Sente-aux-Loups de Bourges jusqu’à la catégorie U16. La Ligue demande aussi au club de désigner un service de sécurité de six personnes dotées d’une chasuble identifiable de couleur jaune pour chaque rencontre. Enfin, l’instance régionale a prévenu Bourges Moulon qu’au premier incident sur son stade, elle se réservera le droit de mettre hors compétition l’équipe concernée par cet incident et d’interdire tout match à le Sente-aux-Loups.

Autant dire que Bourges Moulon a une épée de Damoclès au dessus de la tête. Et son président le sait bien. « Des faits comme ça ne devraient pas avoir lieu dans le football amateur, a indiqué Gilles Giudice dans un communiqué. C’est inadmissible. Il y en a marre, je suis écœuré. J’ai envie de tout arrêter. » En tout cas, il aura du boulot ces prochains mois pour éviter de nouvelles sanctions contre son club.

PARTAGER