Ces derniers jours, des joueurs ont écopé de très lourdes sanctions après avoir agressé des arbitres lors de matchs amateurs.

Le 11 novembre dernier, un arbitre avait été violemment agressé lors d’un match de Départemental 3 du District de Haute-Saône entre la réserve de Breuches et Conflans. Après avoir reçu un deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion, le capitaine de l’équipe locale s’est avancé vers l’arbitre et l’a pris par le cou en l’étranglant. Puis il a tenté de le frapper une nouvelle fois.

Il a fallu l’intervention de joueurs et de dirigeants pour éviter le pire. Le dossier avait été mis en instruction par la commission de discipline du District le 15 novembre. La sanction est tombée la semaine dernière. Le joueur de Breuches a écopé de dix ans de suspension fermes « pour acte de brutalité, occasionnant une blessure dûment constatée par un certificat médical, entraînant une I.T.T. inférieure ou égale à huit jours, en l’état deux jours ; et pour comportement intimidant et menaçant au cours de la rencontre, à l’encontre d’un officiel ».

Une sanction trop légère dans la Nièvre ?

Un autre joueur a été lourdement sanctionné dans la Ligue de Bourgogne Franche-Comté. Cette fois, c’est dans le District de la Nièvre. Le 25 novembre dernier, lors d’un match de Départemental 3 entre la réserve de Savigny et Châteauneuf, un joueur de l’équipe locale s’est avancé vers l’arbitre et il l’aurait frappé d’un coup de tête.

Après l’instruction demandée par la commission de discipline, « la Commission ne reconnait pas le coup à Arbitre mais estime que (…) s’est rendu coupable de tentative de coup à arbitre ». Avec plusieurs témoignages divergents, cette commission a préféré estimer que celui de l’arbitre « peut laisser perplexe » (SIC). Le joueur a néanmoins été suspendu de deux ans fermes pour « tentative de coup » et « menaces de mort » avec des circonstances aggravantes envers un officiel.


PARTAGER