Finaliste la saison dernière, Tours FC recevra le RC Strasbourg en huitième de finale.
Tous les jeunes joueurs du Tours FC (ici en coupe Gambardella cette saison) et du Stade Lavallois sont désormais libres. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Le Stade Lavallois et Tours FC ne seront plus des clubs professionnels la saison prochaine. Ils n’auront notamment plus de centre de formation.

Ce samedi matin, Lavallois et Tourangeaux ont la gueule de bois. Les premiers terminent quatrièmes de National et ne joueront donc pas le barrage d’accession en Ligue 2. Les deuxièmes sont relégués en National 2. Mais les deux clubs ont un point commun : la perte du statut professionnel. Avec toutes les conséquences que cela entraîne.

Fin de contrat pour tous les joueurs

Tous les joueurs sous contrat professionnel, stagiaire ou aspirant sont automatiquement libérés de leurs obligations envers le club. Tous les membres des différents staffs techniques des deux clubs seront aussi libres de signer ailleurs. Si quelques joueurs avaient encore une valeur marchande, celle-ci est désormais nulle. Que ce soit Laval en National ou Tours en National 2, les deux clubs devront donc proposer des contrats fédéraux à leurs joueurs pour la saison prochaine.

Le centre de formation n’est plus homologué

Le Stade Lavallois avait déjà connu la perte de son centre de formation en 2008 après une troisième saison en National et la perte de son statut professionnel. Au Tours FC, le centre de formation est beaucoup plus jeune (2012) et la qualité du travail effectué a permis d’avoir un titre de champion de France U19 en 2014 ou encore une finale de coupe Gambardella perdue contre Troyes en 2018.

Avec la perte du statut professionnel, les deux clubs n’auront donc plus de centre de formation homologué par la Fédération Française de Football la saison prochaine. Comme indiqué plus haut, tous les joueurs sont désormais libres de tout contrat. Mais surtout, la conséquence est de ne plus pouvoir proposer des contrats aspirant et stagiaire pour le recrutement des jeunes joueurs. Ce qui va forcément être préjudiciable pour leurs équipes jeunes.

Tours contraint de changer de stade ?

Avec la descente en National 2, il est fort probable que Tours ne puisse plus jouer au stade de la Vallée du Cher. Comme l’indiquait France Bleu ce vendredi, la location de l’enceinte pourrait être trop onéreuse (20 000 euros par match). Une vraie perte de revenu pour la ville de Tours puisqu’elle devra tout de même entretenir la pelouse et assurer la sécurité du site. Quant au Tours FC, il devra trouver un nouveau point de chute.


PARTAGER