Photo Adobe Stock

Ce lundi, le tribunal de Nîmes a condamné les parents d’un jeune joueur à de la prison ferme pour des menaces de mort sur le président du club de leur fils.

Le 20 avril 2016, les parents d’un jeune joueur du club de Joncquières-Saint-Vincent (Gard) avaient proféré des menaces de mort à l’encontre du président de l’association. « On va te tuer, sortir les Kalachnikov… On va foutre le bordel à ton tournoi » avaient lâché le père et la mère du joueur de… huit ans. Une plainte avait été déposée dès la jour même.

Comme le rapporte le site d’Objectif Gard, les insultes et les protestations des parents, quand leur gamin ne jouait pas ou lorsqu’il était remplacé, étaient devenues insupportables pour les dirigeants. D’ailleurs, l’enquête a ciblé les insultes et tensions de leur part lors des matches de leur fils. Le verdict peut paraître lourd : huit mois fermes pour la maman et six mois fermes pour le papa. Mais  le tribunal a retenu le motif « menaces de mort avec ordre de remplir une condition ».

Au niveau juridique, la menace de mort avec ordre de remplir une condition, dans ce cas « on va foutre le bordel à ton tournoi », est donc une circonstance aggravante. Cette condamnation est une première mais elle n’est pas si étrange que ça vu les comportements des parents au bord des terrains depuis de nombreux mois, comme nous l’avions dénoncé le 23 avril dernier dans un billet d’humeur.

PARTAGER