A la suite de l’agression d’un arbitre dimanche dernier lors d’un match de District, l’UNAF a réagi à travers un communiqué sans équivoque.

De nombreux faits de violence ont encore eu lieu ce week-end avec notamment deux arbitres agressés, dont un dans l’Indre. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir l’antenne départementale de l’Union Nationale des Arbitre Français (UNAF), qui s’est fendue d’un communiqué.

« Dimanche 24 février, sur une rencontre de District, un de nos collègues a été lâchement agressé à la fin de son match (…) Nos arbitres ne se sont sentent plus en sécurité, mais entre parenthèse, ce sont vos arbitres car ils représentent à 95% vos clubs (…) Il y a beaucoup trop de provocations, d’insultes, menaces verbales ou physiques, et nous pensons que beaucoup d’arbitres arrêteront en fin de saison. »

« Les spectateurs très irrespectueux ! »

Cette nouvelle agression a donc amené l’UNAF 36 à une réaction dès le week-end prochain. « L’UNAF 36 delande à tous les arbitres, sans excpetion aucune, de retarder volontairement le coup d’envoi de leur match de 15 minutes, avant la possibilité d’autres actions pour manifester notre désaccord envers ces agressions. »

Le communiqué indique aussi que « les spectateurs sont très irrespectueux des arbitres » et que « les incivilités sont de plus en plus générées par l’environnement extérieur ». Un constat qui ne fait qu’augmenter depuis de nombreux mois.


PARTAGER