Stade Malicorne 3
Le plafond des vestiaires du stade de Malicorne-sur-Sarthe. (Photo DR)

A Malicorne-sur-Sarthe, le président du club a choisi de ne plus utiliser le stade à cause notamment de l’insalubrité des vestiaires.

Depuis quelques jours, l’US Villaines-Malicorne a interdit les vestiaires du stade de Malicorne-sur-Sarthe à cause de leur insalubrité. En cause, des moisissures et des champignons qui ont investi les murs et les plafonds des vestiaires. « Il y a deux ans, j’ai fait appel à la commission infrastructure du District car on était en position de monter en Départemental 1, explique Florent Barbier, le président du club. Ils m’ont alerté sur la présence des champignons tout en précisant qu’il fallait agir vite ! »

Le problème vient des infiltrations d’eau qui proviennent de la tribune. La mairie a alors fait poser une peinture anti-moisissures. « C’est revenu en début de saison, déplore le dirigeant sarthois. On a alors fait venir quelqu’un pour étudier la mise en place de modulaires. On a transmis les documents à la mairie mais on n’a jamais eu de nouvelles, on n’avance pas ! »

Ce n’est pas le seul souci rencontrer sur ce stade. « On a une buvette en bois avec des vérins pour soulever le panneau mais il y en a qui s’est cassé et c’est tombé sur un supporter, raconte Florent Barbier. Heureusement, il n’a pas été blessé. Les installations datent de 1975 et rien n’a bougé en plus de 40 ans. On ne demande pas la lune mais juste d’avoir des installations correctes. » Surtout que le responsable pénal en cas de problème reste le maire de Malicorne-sur-Sarthe !

L’origine des infiltrations vient des tribunes au-dessus des vestiaires (Photo DR).

Une municipalité qui privilégie la culture au sport

Mais Carole Roger et son équipe n’ont pas l’air de se sentir concernés par son stade de football. Malicorne-sur-Sarthe est connu pour ses faïenceries d’art et sa céramique. La municipalité privilégie donc la culture au détriment du sport. Par exemple, le festival d’Opéra Musica a une subvention supérieure au club de football (2 000 euros contre 1 500 euros).

« Dernièrement, j’ai appris que la mairie avait autorisé un vide-greniers sur la pelouse du stade, rapporte le président de l’US Villaines-Malicorne. J’ai réussi à m’arranger avec l’association qui l’organisait mais ça montre le manque de considération pour notre club. »

Le pire, c’est que ce terrain de football est utilisé par le collège qui se trouve juste à côté. Et la municipalité touche des aides du département pour son entretien. « Par précautions sanitaires de sécurité et de responsabilité, le bureau de l’USVM a fait le choix d’interdire l’accès aux vestiaires pour protéger les enfants, concède Florent Barbier. On a donc tout délocalisé à Villaines, l’autre commune du club. De toute manière, le District aurait sûrement interdit leur utilisation prochainement. » Ce sont près de 170 licenciés – sans compter ceux du groupement de jeunes Val de Sarthe – qui sont impactés par cette insalubrité.

SHARE