(Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Alors que la commission supérieure d’appel de la FFF jugeait le dossier SC Paris jeudi, la dernière journée de D1 Futsal va se jouer sur fond de polémique.

Le champion de France de Futsal ne sera pas officiellement désigné ce samedi après la dernière journée de championnat. Si le Sporting Club Paris (39 points) est en tête avec un point d’avance sur Mouvaux Lille Métropole Futsal et deux points sur Nantes Métropole Futsal, la polémique concernant les trois matchs à rejouer du club parisien bat son plein. Ce jeudi, la commission supérieure d’appel (CSA) jugeait d’ailleurs une demande de Nantes qui ne souhaite pas rejouer son match de février dernier.

Aucune décision n’a encore été prise dans un dossier qui traîne depuis plus de trois mois. Car la FFF avait dans un premier temps rejeté les différents recours envers le SC Paris concernant la qualification de son joueur brésilien Oliveira Do Nascimento Williams. Selon plusieurs documents que nous avons consultés, le service des transferts internationaux de la FFF s’est trompé d’interlocuteur pour la demand de Certificat de Transfert International (CIT) au Brésil. Mais le club parisien n’était pas sans savoir que ce joueur avait joué la saison dernière puisqu’il disputait des compétitions internationales avec… l’Azerbaïdjan !

Ce mic-mac où tout le monde se rejette la faute peut donc changer la donne au classement et pour le titre de champion de France de Futsal. Mais la polémique n’a pas cessé d’enfler puisque la CSA ne rendra pas de décision avant la fin du championnat. Mais surtout que faire rejouer trois matchs après la dernière journée pose un vrai problème d’éthique sportive.

La dernière journée de D1 Futsal

Samedi 14 mai
16 heures
– Etoile Lavalloise Futsal – Nantes Métropole Futsal
– UJS Toulouse – Paris ACASA
– Sporting Club Paris – FC Kingersheim
– Hérouville Futsal – Mouvaux Lille Futsal
18 heures 15
– Futsal Club Béthunois – Toulon Elite Futsal

SHARE