OC Cesson-Sévigné (1)
La joie des joueurs de Cesson-Sévigné qui sont encore invaincus en championnat. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Invaincu en championnat à une journée de la fin, l’OC Cesson Football s’est offert une saison historique. Pour la première fois depuis sa création, le club va découvrir la National 3.

L’OC Cesson Football va changer de dimension ! La saison prochaine, pour la première fois de son histoire, le club va accéder à la National 3. « C’est une grande fierté et également beaucoup de joie surtout pour le travail des bénévoles, confie le président du club, Cyril Delahaye. Cela fait plus d’une centaine d’années que nous attendons cette promotion. Je suis fier pour le coach, les éducateurs et les bénévoles. C’est une fête pour le club ! »

Et cette montée, les Cessonnais ne l’ont pas volé. À deux journées de la fin de la saison, le club comptabilise neuf points d’avance sur son dauphin : l’US Liffré le tout en étant la meilleure attaque (53 buts) et la meilleure défense (16 buts) du championnat. Malgré le titre de champion de la poule B de R1, il reste un objectif à atteindre. « On veut maintenir cette avance, mais on veut finir sur un Grand Chelem, ce serait super, confie l’homme fort de l’OCCF. Si on arrive à finir la saison invaincue, ce qui n’est jamais arrivé en Bretagne au niveau Régional 1, ce serait la cerise sur le gâteau. »

« Nos partenaires, c’est un véritable plus ! »

L’OC Cesson Football le sait. Un sacré défi de taille l’attend la saison prochaine en National 3 mais le club ne craint pas d’affirmer clairement ses ambitions. « Il va y avoir des grandes équipes autour de la Bretagne qui vont descendre, il va falloir qu’on fasse un recrutement de qualité, admet Cyril Delahaye. On a bien avancé dessus, nous sommes en train de boucler nos recrues mais il n’y aura aucun contrat fédéral au sein du club. On ne va pas en National 3 pour faire de la figuration mais pour tirer notre épingle du jeu, se positionner concrètement dans ce championnat, on fera le point à la mi-saison. »

Et puis pour espérer se maintenir, le club va se donner les moyens de sa politique. « Les déplacements en National 3 sont pris en charge par la Ligue et la FFF donc cela ne change rien pour nous. Et puis au niveau du budget, on a la chance d’avoir des partenaires qui nous suivent. C’est un véritable plus. » Et il le faudra car il y aura cinq descentes l’an prochain avec la réforme des championnats nationaux.

SHARE