Des clubs ont pu reporter leur match, d'autres pas... c'est du grand n'importe quoi ! (Photo Jérôme Bouchacourt)

Des matchs reportés, des matchs perdus par pénalité, des informations contradictoires… ce début de saison manque réellement de cohérence.

Depuis quelques jours, le Fédération Française de Football ne communique plus. Hier, un nouveau décret sur l’autorisation des spectateurs debout dans les stades sans tribune a été publié au Journal Officiel… mais on ne voit que Didier Deschamps et sa liste pour l’équipe de France sur le site de l’instance fédérale. Le football amateur n’existe pas… ou vraiment très peu en ce début de saison !

Le problème, c’est la grande incohérence qui règne à tous les niveaux. D’un côté, la FFF a publié un protocole pour les compétitions nationales puis pour les compétitions de Ligue et de District… mais ne communique plus du tout depuis. Et de l’autre côté, les instances sont pris à la gorge par les directives de leur Agences Régionale de Santé (ARS) qui leur impose des règles drastiques.

C’est notamment le cas en Nouvelle-Aquitaine où plus de quarante matchs ont été reportés ce week-end, en National 3, Régional 3 et Coupe de France. « Il y a notamment eu des reports à cause de suspicions de Covid-19, explique Saïd Ennjimi, le président de la Ligue. On n’a pas eu envie de prendre de risques. On va essayer de faire jouer les matchs de coupe le week-end prochain car on est maître de notre calendrier. Il faut un peu de bienveillance. »

Report dans une Ligue, match perdu dans une autre !

En Nouvelle-Aquitaine comme en Pays-de-la-Loire, les clubs touchés – ou prétendu touchés – par la Covid-19 ont vu leur match reporté. Ce qui n’est pas le cas en Bretagne, Occitanie ou dans les Hauts-de-France où les clubs se sont vu infligé une défaite par pénalité ! « Le club a déclaré un cas de Covid mercredi et dans la foulée la Ligue nous a signifié qu’on avait match perdu, raconte un joueur de Coreilhan Lignan, un club proche de Béziers. On était vraiment dégoûte de cette décision car ce n’est pas ce que dit le protocole. »

Le protocole publié par la FFF indique en effet que des reports peuvent être prononcés si « la catégorie concernée compte au moins 4 cas positifs »… mais il n’a jamais été question de donner un match perdu par pénalité pour un seul cas de Covid détecté. D’une Ligue à l’autre, c’est d’une totale incohérence ! La coupe de France est celle de tous les possibles nous dit la FFF, c’est en effet le cas puisque les clubs ne sont pas logés à la même enseigne d’un bout à l’autre de l’Hexagone !

PARTAGER