Armand Raimbault
Armand Raimbault se pose beaucoup de questions après le refus de report de son match samedi dernier. (Photo Philippe Le Brech)

Tours et Avoine sont touchés par le Covid-19 mais ils ont du jouer leur dernier match de championnat. Ce que regrettent leurs entraîneurs.

En National 3 Centre Val de Loire, les rencontres Tours FC – Vierzon FC et Avoine Chinon – Montargis ont été reportées. Les Tourangeaux et les Avoinais sont en effet durement touchés par le Covid-19 avec respectivement treize et huit cas positifs entre les joueurs et le staff. Pourtant, les deux clubs ont bien joué leur match la semaine dernière après avoir pourtant demandé le report.

« J’ai eu un joueur malade le mercredi puis il m’a averti vendredi soir qu’il était positif au Covid-19, explique Armand Raimbaud, l’entraîneur de l’AOCC. J’ai prévenu la Ligue samedi matin car j’avais d’autres gars qui ne se sentais pas bien. Je leur ai précisé que ce n’était pas l’idéal de jouer notre match à Saint-Jean-le-Blanc. J’ai même eu le président de la Ligue pour lui dire que je ne voulais pas me déplacer. On m’a répondu qu’on perdrait par forfait si on ne se déplaçait pas ! »

Les deux clubs ont affronté Saint-Jean-le-Blanc

A Tours, c’était le même problème puisque le club avait quatre cas positifs la semaine dernière. « Lors de la première journée, Saint-Jean est venu à Tours, alors que le Loiret était en zone rouge, a confié Nourredine El Ouardani, l’entraîneur du TFC, à La Nouvelle République. Est-ce bien raisonnable ? Et là, on ne trouvait pas normal d’aller jouer à Montargis avec quatre cas positifs. » Dans d’autres Ligues, l’Agence Régionale de Santé (ARS) a demandé le report des matchs dès le premier cas positif voire même en cas de suspicion comme c’est le cas pour Raon L’Etape dont le match de mercredi face à Thaon a été reporté.

« Dans le protocole établi par la Fédération française de football, on doit remettre les rencontres à partir du moment où l’on est en présence d’au minimum trois cas positifs avérés, souligne Antonio Teixeira, le président de la Ligue du Centre. Pour Avoine, il y avait un cas positif le samedi matin. Ce n’était pas suffisant pour reporter leur match. Concernant Tours, il n’ y avait qu’un seul cas avéré le mercredi et nous avons reçu les autres résultats le samedi en fin d’après-midi. » 

Le problème, c’est que les deux clubs ont affronté Saint-Jean-le-Blanc avec peut-être des joueurs qui étaient positifs au Covid-19… mais le club du Loiret jouera bien ce soir à Amilly pour la troisième journée de championnat. « L’ARS commence a être concernée, elle se réveille car les cas se multiplient, indique Antonio Teixeira. On ne prendra évidemment pas de risques. Mais aujourd’hui, on ne peut pas se reposer seulement sur des incertitudes. » Le troisième tour de coupe de France, les 19 et 20 septembre, risque d’être tout de même perturbé.

PARTAGER