L’ES Cannet-Rocheville (National 3) n’a pas tremblé lors de la séance décisive des tirs au but pour sortir Bastia Borgo (National) et se hisser en 32èmes de finale de la coupe de France. Le club des Alpes-Maritimes poursuit son parcours historique. On en parle en compagnie de Cédric Campello, l’entraîneur-adjoint.

Ces moments sont rares. Ils sont savourés en conséquence, même si les pensées accompagnaient aussi en ce fin de week-end Hichem Ferreri, emmené aux urgences suite à un choc avec le portier corse. « Comme je l’ai dit aux joueurs, on ne sait pas si on revivra ça eux, comme nous dans le staff. Peut-être les plus jeunes, je leur souhaite. »

L’ES Cannet-Rocheville profite d’autant plus que leur parcours n’a pas été de tout repos comme nous l’a expliqué le technicien. « C’est déjà un long périple ! Les N3 rentrent lors du 3ème tour donc ça fait un petit chemin, avec des dimanches passés sur la route et dans la Ligue Méditerranée on a de longs déplacements. Donc c’est un aboutissement, une belle récompense. »

L’ES Cannet-Rocheville s’était bien préparée

Lors de ces premiers tours, le gardien François Squarcioni avait déjà eu l’occasion de tester ses qualités sur les tirs au but. « Dès notre entrée en lice chez une très bonne D2, Saint-Maximin, on fait 0-0 et le tour suivant à Barbentane, une R2, idem. C’est un domaine dans lequel François est très bon. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il attend les tirs au but avec impatience mais ça lui plait. Et nos joueurs se sentent aussi davantage en sécurité. Cela leur enlève de la pression de savoir qu’ils ont un gardien qui va toujours faire un ou deux arrêts. Contre Bastia Borgo il y a d’abord une tentative qui termine sur son poteau. Mais le deuxième il va le chercher superbement. »

Cette rencontre face à une équipe de National, les coéquipiers de Kemil Abdallah l’ont préparé dans la continuité de ce qu’ils font depuis le début de la saison, sans se mettre particulièrement de pression. « Les joueurs ont fait une semaine d’entraînement normale. On avait gagné en championnat le week-end dernier, ça a aussi permis d’être serein. Il a peut-être fallu attendre la séance de vendredi, qu’on a écourté comme on jouait à 13 heures le semaine, pour que le groupe commence à se dire qu’il y avait un événement un peu particulier. Niveau staff on s’est concentré sur nous. On se disait qu’il faudrait aussi se servir de ce match de coupe pour la suite en championnat. On savait que Bastia Borgo marquait beaucoup, notamment sur coup de pied arrêté. Cela ne nous a pas empêché de prendre un but sur un cpa (sourire). Après je pense que globalement notre qualification est méritée. »

Place désormais à la suite. Et à ces 32èmes de finale marqués par l’entrée en lice des équipes de Ligue 1. Les joueurs et le staff devraient se réunir pour assister ensemble au tirage ce lundi soir. Avec un souhait ? « C’est partagé entre ceux qui veulent un gros et ceux qui aimeraient encore passer un tour. Moi j’espère un gros, pour faire une belle fête. ». Une de plus pour l’ES Cannet-Rocheville.

SHARE