Football ballon
Photo Philippe Le Brech
Bannière stages Louza

Comme lors du tour précédent, contre le FC Chusclan-Laudan (R3), Nîmes a décidé de ne pas laisser sa recette à Aubagne (N2).

714,35 euros. C’est la somme totalement dérisoire avec laquelle est repartie le Nîmes Olympique, après avoir obtenu péniblement son billet pour les trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France sur la pelouse d’Aubagne. Effectivement, les hommes de Pascal Plancque n’ont pas su faire la différence au bout du temps réglementaire (2-2) contre le pensionnaire de N2 et ont obtenu leur qualification à l’issue de la séance de tirs au but (3-4).

Bien sûr rien n’oblige les clubs professionnels à laisser leur recette du match à leur adversaire, surtout lorsque c’est un club amateur, mais cette tradition perdure depuis maintenant de nombreuses années. Et malheureusement, les Crocos ne sont pas à leur premier coup d’essai. Pour rappel, lors du septième tour, les dirigeants gardois étaient également repartis avec le montant de 4 500 euros contre le FC Chusclan-Laudan (R3) selon les informations de nos confrères du Midi-Libre. Un geste de grande classe.

https://twitter.com/EspoirsduFoot/status/1464947165030232064?s=20

SHARE