KONE Mory (Vierzon)
Mory Koné et Vierzon FC se sont qualifiés au Puy ce dimanche. (Photo Philippe Le Brech)

Pour la toute première saison de son histoire en National 2, le Vierzon FC se retrouve en difficulté. Pourtant, le club brille en Coupe de France et va affronter le Puy Foot 43 dans le cadre des seizièmes de finale de la compétition.

Le Vierzon Football Club est en plein rêve ! Après avoir renversé l’Avoine Olympique Chinon Cinais (N3) en trente-deuxièmes de finale (2-1), le pensionnaire de National 2 a marqué encore un peu plus son histoire. Pour la première fois, le VFC vient de rejoindre les seizièmes de finale de la Coupe de France. Une prestation héroïque pour les hommes de Davy Merabti.

« Jouer un seizième de finale de Coupe de France, c’est tout simplement énorme, relate le capitaine Mory Koné. Ce n’est pas qu’une première pour le club. Certains joueurs de l’équipe découvrent ce stade de la compétition également. On a la possibilité de rejoindre les huitièmes de finale. C’est exceptionnel ! On va y aller sans se mettre de pression et tout faire pour se qualifier. »

Mory Koné : « Les rencontres se jouent sur des détails ! »

Mais Vierzon est une équipe paradoxale. Alors que le club fait partie des 32 rescapés encore en lice en Coupe de France, le VFC est à la peine en championnat. Après des premiers pas en National 2 qui se passaient à merveille, avec des victoires prometteuses contre Bergerac et le Stade Bordelais ou un match nul contre Vendée les Herbiers, le club du Cher est actuellement lanterne rouge du groupe D de N2.

« C’est vrai qu’on avait bien commencé mais on s’est retrouvé dans cette spirale négative, admet l’ancien joueur du Mans, Parme ou encore Troyes. La Coupe de France nous a permis de faire de bons résultats et on sent qu’en championnat nous ne sommes plus très loin. Les rencontres se jouent sur des détails. Je sens qu’on a la capacité de faire quelque chose. »

Le Puy Foot 43 ? Plus qu’un match de Coupe de France !

Pourtant, le Vierzon FC ne compte pas s’apitoyer sur son sort. Les coéquipiers de Mory Koné ne vont rien lâcher et vont tout faire pour remonter cette pente. « C’est la première saison du club en National 2, c’est un peu compliqué, affirme le défenseur central d’1m90. À chaque fois, on est proche d’inverser la tendance. On a l’impression que rien ne bascule en notre faveur. C’est très frustrant mais le groupe est toujours mobilisé et déterminé à inverser cette tendance. »

Le match contre Le Puy Foot 43 s’annonce donc déterminant. En cas de qualification, cette rencontre enverrait un message fort aux concurrents de Vierzon à la lutte pour le maintien et pourrait également servir de déclic. « Si on arrive à passer ce tour, c’est sûr que cela va nous donner de la confiance pour la suite. Gagner en Coupe nous fait du bien également mentalement. Le fait d’aller loin dans cette compétition ne peut qu’être bénéfique pour la suite en championnat. »

Yann Massombo sera absent pour ce 16e de finale…

Mais pour cette rencontre, Davy Merabti devra se passer des services de Yann Massombo. À l’origine des deux buts marqués par son équipe lors des 32e de finale de la Coupe de France, le milieu de terrain de 22 ans ne participera pas à cette rencontre. Lors de la dernière journée de championnat, contre Moulins Yzeure Foot, l’ancien joueur d’Orléans et du FC 93 a été exclu peu avant l’heure de jeu.

« Yann est un joueur important de l’équipe, c’est dommage de ne pas pouvoir compter sur lui lors de cette rencontre, regrette Mory Koné. Mais on n’a pas le choix. On est obligé de faire avec. Peu importe les joueurs présents ce sera à nous de faire le taff. On va là-bas pour essayer de se qualifier, quoi qu’il arrive. » Le ton est donné. Rendez-vous, ce week-end sur Foot Amateur pour suivre cette affiche.

SHARE