Alban Atonatty estime que son équipe est à sa place... mais l’entraîneur vertavien serait sûrement heureux de battre le Stade Briochin !
Alban Atonatty était confiant sur le dossier. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Un doute subsistait sur la qualification de l’USSA Vertou pour le septième tour avec la réserve posée par Saint-Nazaire. La Ligue des Pays de la Loire a tranché.

Vainqueur à Saint-Nazaire (1-0), l’USSA Vertou avait vu sa qualification pour le septième tour de coupe de France remise en cause par son homologue de National 3. La raison ? La présence de Thibault Mathorez sur le terrain. Parti aux USA il y a quatre ans, pour ses études, le défenseur est revenu cet été dans le Vignoble nantais.

Les Nazairiens espéraient que la licence du joueur soit marquée du cachet mutation alors que la Sainte-Anne n’a pas le droit de faire jouer des joueurs mutés à cause de sa troisième année d’infraction au statut de l’arbitrage. Du côté de Vertou, Alban Atonatty était serein. Et le technicien vertavien avait raison puisque la Ligue des Pays de la Loire a confirmé le résultat acquis sur le terrain !

La commission de gestion des compétitions a en effet relevé que « que la licence de l’intéressé n’est pas frappée du cachet mutation … que l’intéressé a bien fait l’objet d’un Certificat International de Transfert, de sorte que si un cachet mutation avait dû être apposé sur sa licence, cette mention relevait des instances fédérales, et non du club de VERTOU ».

En fait, Thibault Mathorez n’a pas eu de licence FIFA depuis 2012-2013 et son départ de Vertou puisqu’il évoluait en championnat universitaire. Il y aura donc bien un derby de la couronne nantaise le 18 novembre prochain au septième tour de la coupe de France entre la JSC Bellevue (Régional 1) et l’USSA Vertou (National 3).

PARTAGER