Joie UF Mâconnais
Les Mâconnais ne souhaite pas s'arrêter en sin bon chemin ! (Photo UFM/Delph C)

Présidé par Alain Griezman, le père de l’international tricolore, l’UF Mâconnais est ambitieux que ce soit en coupe ou en championnat.

L’UF Mâconnais (R1), club de Bourgogne-Franche-Comté, est parvenu à se hisser au huitième tour de la Coupe de France. Une qualification aux tirs au but face à Selongey (N3) et un match de rêve face à Cosne (R1) ont amené le club présidé par Alain Griezmann à un déplacement sur la pelouse du Racing Besançon (N3) ce dimanche.

« On a la chance de pouvoir jouer un huitième tour de Coupe de France, commence par nous dire le président mâconnais. Il faut le prendre à pleine main car on a un privilège par rapport à de nombreux autres clubs amateurs qui sont toujours à l’arrêt. C’est un peu notre bouffée d’oxygène. » Une chance que l’équipe s’est offert après des qualifications obtenues grâce à des hommes solidaires et unis dans l’aventure.

À quelques jours de jouer son premier match à l’extérieur depuis la reprise des compétitions en janvier, tous les espoirs sont permis. « C’est un match de Coupe de France, et sans les prolongations » juge Alain Griezmann. Il est bien conscient de la tâche qui attend les joueurs de l’équipe dirigée par Romain Paturel. « On sait pertinemment que Besançon est une très bonne équipe. Cependant, j’estime que l’on a autant nos chances qu’eux ont les leurs. »

Face à Besançon, qui sort d’une victoire aux tirs but face à Jura Sud (N2), ce sera l’occasion pour Mâcon de se mesurer à une formation d’un niveau supérieur, et leader de son groupe de National 3 au moment de l’arrêt des compétitions. « On a aussi quelques joueurs qui ont évolué au niveau National dans notre effectif. On ne va pas dire que ça équilibre les chances, mais c’est toujours un plus à ce niveau. »

L’ambition de monter en championnat national

Sélectionné lors du septième tour, l’UF Mâconnais a été mis à l’honneur par la Fédération Française de Football en accueillant le “match de rêve”. « C’était une très bonne expérience, nous dit l’homme qui a pris la tête du club en 2020. Les joueurs ont été suivis et filmés de l’entraînement au match, qui a été diffusé en direct sur FFF TV. C’était très enrichissant. » Cela a permis de mettre en pleine lumière le club le temps d’une rencontre de Coupe de France.

« Ça nous permet d’obtenir encore plus de visibilité. Puis, c’est sympa pour les joueurs, c’est une source de motivation supplémentaire. » Un événement qui a également été partagé sur les réseaux sociaux d’Antoine Griezmann, fils du président, qui a été nommé président d’honneur de l’UFM. « C’est génial de voir cette communication qui nous apporte encore plus de visibilité sur les réseaux sociaux. »

Le projet du club mâconnais ne s’arrête pas un parcours en Coupe de France, comme nous l’explique Alain Griezmann. « Le projet est, dans les trois ans, d’accéder au National 3, voire au National 2. L’agglomération mâconnaise c’est entre 50 000 et 60 000 habitants, nous explique-t-il. Le club se doit d’évoluer dans un championnat de niveau National. Pour cela on s’appuie sur les valeurs fondamentales qui sont aussi véhiculées en Coupe de France. On veut construire un groupe solidaire. »

Dimanche, jour de la Saint-Valentin, le club phare de la Préfecture de Saône-et-Loire tentera de continuer d’écrire sa belle histoire au Stade Léo Lagrange de Besançon.

SHARE