Les Hamelois peuvent jubiler, leur parcours est exceptionnel pour un club de D4.
Les Hamelois peuvent jubiler, leur parcours est exceptionnel pour un club de D4. (Photo ESM Hamel)

Sept ans après avoir été tout proche de mettre la clé sous la porte, l’ES Municipale Hamel s’offre un parcours exceptionnel en coupe de France. 

En dominant Montigy, club de Régional 3 (1-0), l’ES Municipale Hamel continue son formidable parcours dans la « coupe de tous les possibles ». « Notre victoire était plutôt logique, on aurait même pu marquer un deuxième but car on a eu les occasions, souligne Sofien Tliba, l’entraîneur hamelois. On a fait la fête toute la soirée, certains même un peu plus tard dans la nuit. L’ambiance était impressionnante dans le stade. »

Le stade André-Halle a en effet accueilli presque autant de spectateurs (600) que la commune du Douaisis compte d’habitants (771). « C’est incroyable d’être au sixième tour ! s’exclame Ludovic Wuillaume, le président du club. Quand on voit la joie des gens qui ne voulaient pas partir du stade dimanche soir, ils ne voulaient pas que ça s’arrête. Et puis se découvrir à la Une de La Voix des sports (le cahier sports de La Voix du Nord, N.D.L.R.), c’est très émouvant. »

Un club proche de mettre la clé sous la porte

Surtout que cet ancien de l’ESM Hamel sait d’ou vient le club. « Il y a sept ans, on s’est posé la question de continuer ou pas, rappelle-t-il. On était en troisième année d’infraction au statut de l’arbitrage. On avait une quinzaine de licenciés et on n’aurait pas eu le droit aux mutés la saison suivante. On a donc décidé de demander notre rétrogradation en dernière division de District afin de pouvoir nous renforcer. »

Ludovic Wuillaume et quelques passionnés se sont donc remonté les manches pour que leur club continue à vivre. « Il y a trois ans, on a décidé de créer de nouveau des équipes jeunes, raconte le président hamelois. Ça n’a pas été simple car les jeunes de la commune ne nous avaient pas attendus. On a réussi à en faire revenir quelques-uns. On a aussi créer un club-house. Dans l’ancien local buvette, on a mis une machine à laver et un sèche-linge, ce qui était plus pratique que d’aller laver les maillots à la laverie du coin. »

La prime du septième tour représenterait deux budgets d’avance !

Aujourd’hui, l’ES Municipale Hamel compte plus de 100 licenciés avec deux équipes U8/U9, deux équipes U12/U13 et deux équipes seniors mais « le club est toujours à la recherche de jeunes nés de 2006 à 2013 pour étoffer les effectifs ». L’ESMH peut néanmoins rêver d’un septième tour et de la nouvelle dotation fédérale de 7 500 euros.

« Si on avait la chance de passer un tour supplémentaire, cela représenterait presque deux budgets d’avance, assure Ludovic Wuillaume. Ce serait exceptionnel car ça nous permettrait d’améliorer le quotidien du club, et notamment de nos jeunes. » Mais avant de rêver, il faut attendre le tirage au sort. Et Sofien Tliba sait ce qu’il veut.

« Le top, c’est vraiment d’éviter un gros morceau, un club de championnat national, précise l’entraîneur hamelois. On est assuré de recevoir mais je ne suis pas certain que notre prochain adversaire voudra venir jouer à Hamel. » Avec un stade classé niveau 6, l’ES Municipale devra sûrement trouver un terrain de repli… Rendez-vous jeudi soir pour connaître le prochain adversaire du petit poucet national de ce sixième tour.

PARTAGER