L'AS Vitré a voulu défendre ses intérêts en jouant à Laval.
L'AS Vitré a voulu défendre ses intérêts en jouant à Laval. (Photo Philippe Le Brech)

Le report du match de coupe de France entre l’AS Vitré et le FC Nantes a déclenché un pugilat contre le club brétillien sur les réseaux sociaux. Pas très cool !

Hier matin, la Fédération Française de Football a confirmé le report du quart de finale de coupe de France entre l’AS Vitré et le FC Nantes du jeudi 28 février au mercredi 6 mars. Ce décalage de la rencontre n’a pas manqué de faire réagir les supporters nantais sur les réseaux sociaux !

Certains auraient préféré que la FFF inverse le match pour jouer à Nantes. « La cagnotte pour les Vitréens aurait pu être 10 fois plus élevée s’ils avaient eu l’intelligence de faire le match à la Beaujoire »« C’est parce que c’est un petit club amateur qu’ils ont le droit de faire ce qu’ils veulent ! Le match était le 28, il aurait dû se jouer le 28 c’est tout, que ce soit au Mans ou à Nantes. » Sauf que c’était vraiment l’ultime choix pour le club d’Ille-et-Vilaine.

La coupe de France doit être une grande fête !

Ce que cet internaute oublie, c’est que c’est Vitré qui reçoit. Et que le choix de Laval est purement géographique puisque la Préfecture de Mayenne se trouve à 40 kilomètres alors que Nantes est à 140 kilomètres ! L’ASV tient donc à pouvoir compter sur ses supporters avant ceux du FCN… en sachant que la recette n’aurait pas été moindre vu le coût d’organisation d’un match à La Beaujoire.

Ensuite, c’est l’horaire qui gêne les supporters nantais. « Plein le cul de ses horaires de merde ! » … « C’est à l’avantage de qui un match à 18h30 ? Pas à l’avantage du foot populaire, personnes ne peut se satisfaire de cette programmation. » Le mercredi 6 mars, il n’était pas possible de jouer à 21 heures puisque le huitième de finale retour de Ligue des Champions entre le Paris Saint-Germain et Manchester United est à cet horaire.

Certains commentaires ne sont vraiment pas très sympas envers l’AS Vitré qui a juste chercher à défendre ses intérêts. Car la coupe de France doit être une grande fête… même quand un club amateur s’offre un joli parcours !


PARTAGER