Coupe de France. Les spectateurs donnent des sueurs froides à la FFF

US Montagnarde - Saint-Brieuc (Public) (2)
De nombreux supporters ont regardé le match entre l'US Montagnarde et le Stade Briochin ce samedi. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Depuis la reprise de la coupe de France, de nombreux spectateurs se sont massés à l’extérieur des stades. Ce qui ne plaît pas forcément à la FFF.

Depuis la reprise de la coupe de France, les 30 et 31 janvier derniers, des photos et des vidéos de dizaines de matchs ont montré des spectateurs qui s’amassaient à l’extérieur des stades. Chants, fumigènes ou célébrations de buts … le masque est souvent absent et les distanciations sociales ne sont pas trop respectées. Et ça gêne un peu du côté du boulevard de Grenelle.

Brigade Boire
Les supporters de Vigneux-de-Bretagne ont poussé leur équipe contre Laval au sixième tour. (Photo Jérôme Bouchacourt)

La Fédération Française de Football sait que la reprise de ses compétitions, même avec un protocole très stricts, est scruté par les pouvoirs publics. Et des rencontres considérées à huis clos ne le sont pas tout à fait depuis un mois. « Que peut-on faire pour empêcher les gens de venir voir le match puisque notre complexe sportif est bordé par un chemin et le parking est à quelques mètres du terrain, s’interrogeait un président de club lors du septième tour. On n’allait tout de même pas appeler la Gendarmerie. »

Des matchs montrés du doigt

Debout derrière un grillage, assis sur un mur ou même sur un camion de pompier… il est clair que les spectateurs voulaient absolument voir leur équipe préférée. Et ces dizaines de stades champêtres situés en bord de route, à l’orée d’un bois ou encore à l’intérieur d’un complexe sportif ouvert pour d’autres activités ne pouvaient pas être complètement fermés. Certains clubs comme Aubagne et Saint-Brice était d’ailleurs montrés du doigt ce week-end.

A Dinard, des spectateurs étaient montés sur l’ambulance des pompiers ! (Photo Philippe Le Brech)

« Comme vous pouvez le constater, vue la configuration du stade, les spectateurs se trouvent en dehors du terrain (sur le pont qui surplombe le terrain et sur les extérieurs du complexe sportif) donc le huis clos est respecté, a commenté Virginie Forest, référente Covid du club provençal, sur les réseaux sociaux. Et il n’était pas possible de mettre des palissades tout autour ! »

Mais la FFF pourrait tout de même prendre des mesures plus drastiques pour les seizièmes de finale où certains clubs amateurs vont recevoir des formations de Ligue 1 et Ligue 2. Sans parler de la reprise des championnats de National 2 et de D2 féminine. Car la présence de dizaines de spectateurs autour des terrains donne vraiment des sueurs froides à l’instance fédérale.

A Châteaubriant, tous les moyens étaient bons pour voir le match face au Mans FC au sixième tour. (Photo Philippe Le Brech)
SHARE