Les supporters vendéens ont mis l'ambiance durant la demi-finale. (Photo Benjamin Bénéat)

Après Calais et Quevilly, le Vendée Herbiers Football est le troisième club amateur à se qualifier pour une finale de coupe de France. Retour sur ce moment historique.

Notre rédaction vous propose un retour en anecdotes sur la demi-finale de coupe de France 100% National qui a vu la qualification du Vendée Herbiers Football sur le FC Chambly.

Stéphane Masala éprouvé par la demi-finale
L’entraîneur du VHF était soulager à la sortie de la rencontre car il a vécu une dernière journée difficile. « J’ai peu dormi, j’ai eu du mal à manger car je me posais beaucoup de questions pour amener les joueurs dans l’état de performance le mieux possible. J’avais peur de l’environnement. » Il faudra désormais gérer le stade de France !

Le 1500 match de Jean Rességuié sur RMC
Il est arrivé parmi les premiers journalistes au stade de la Beaujoire. Comme un symbole, le natif de Montauban – qui après avoir fêté ses 30 ans sur la radio RMC au mois de mars – a commenté son 1500 match pour cette demi-finale historique entre deux clubs amateurs.

Francis Lalanne et Philippe Katerine en tribune
Après avoir sorti chacun une chanson pour soutenir leur club, Francis Lalanne et Philippe Katerine étaient bien présents dans les tribunes de La Beaujoire au milieu des spectateurs. Et leur passage sur l’écran géant suscitait à chaque fois une vive réaction du public.

Francis Lalanne et Fluvio Luzi juste avant le match.
Francis Lalanne et Fluvio Luzi juste avant le match. (Photo Jérôme Bouchacourt)

L’immense déception de Fulvio Luzi
Premier à ses présenter en zone mixte, le président camblysien était « déçu mais pas abattu » après la défaite de son équipe. « Les Herbiers ont mérité leur victoire car ils ont su mettre leurs occasions au fond, ils ont joué à l’Italienne » a-t-il ajouté. Mais derrière le sourire de façade, la déception se sentait forcément.

Madame le Maire complètement dans l’ambiance !
Véronique Besse n’était pas peu fière de voir son club de football en demi-finale de coupe de France. Madame le Maire des Herbiers étaient d’ailleurs parmi les supporters avant le match afin de partager le verre de l’amitié. Maintenant le plus dur reste à faire : organiser le voyage au stade de France !

Un beau pactole pour le Vendée Herbiers Football
La qualification pour la finale de la coupe de France va rapporter au minimum 940 000 euros de dotation au club vendéen : 580 000 euros pour avoir remporté la demi-finale et 360 000 euros en cas de défaite en finale. En sachant qu’une victoire au stade de France rapportera… 930 000 euros mais aussi une place en Ligue Europa ! Toujours est-il qu’avec une recette d’un peu plus de 600 000 euros sur la match de mardi, avec bien sûr de (très) nombreux frais à déduire, ça fait quand même un beau pactole.

Paris ou Caen, Michel Landreau n’y pense pas !
Interrogé par un journaliste sur sa préférence pour un adversaire en finale, le président du VHF lui a répondu que « pour l’instant, il fallait déjà savourer cette qualification ». Mais c’est certain que ce ne sera pas le même adversaire entre le SM Caen et le Paris Saint-Germain !

Le Kop Oise et « Pépé » étaient bien présents !
Il était environ un millier de supporters du FC Chambly à avoir fait le déplacement. Mais ils n’étaient pas seul puisqu’ils avaient accroché une photo de Walter Luzi, le père de Fulvio et Bruno, fondateur du club. Un bien bel hommage même si la victoire n’était pas au bout de la soirée.

Le Kop Oise avait bien sûr accroché la photo de Walter Luzi, le fondateur du FCCO.
Le Kop Oise avait bien sûr accroché la photo de Walter Luzi, le fondateur du FCCO. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Retrouvez notre galerie photo sur notre page Facebook !

PARTAGER