Un triste terrain pour un match qui devait être une belle fête pour deux clubs de District. (Photo Jérôme Bouchacourt)

La rencontre entre La Panafricaine Nantes et l’ESM Beauvoir était tout simplement indigne d’un match de coupe de France ce dimanche.

Comment peut-on laisser un jouer un match du troisième tour de coupe de France sur un tel terrain en 2019 ? C’est la question que se posaient les protagonistes de la rencontre entre La Panafricaine (Départemental 3) et l’ESM Beauvoir-sur-Mer (Départemental 2) ce dimanche après-midi. Car le terrain stabilisé des Basse-Landes, situé au Nord de Nantes, était tout simplement impraticable.

« On va manger de la terre pendant quatre-vingt dix minutes » plaisantait un joueur avant de rentrer sur le terrain. Il n’a pas eu tort puisque dès les premiers duels, une fumée épaisse a envahi l’aire de jeu. Sur sa première sortie dans les pieds d’un attaquant nantais, le gardien de Beauvoir-sur-Mer s’est retrouvé dans le brouillard… et avec une chaussette déchirée. Alors pourquoi avoir joué ce troisième tour de coupe de France sur un terrain calamiteux alors qu’un match de coupe des Pays de la Loire se déroulait sur le synthétique voisin ?

Les joueurs ont « mangé » de la poussière pendant 120 minutes !
(Photo Jérôme Bouchacourt)

Un terrain non homologué pour la coupe !

« L’attribution des créneaux se fait par rapport à la participation des clubs à Cité Foot, explique Ali Rebouh, l’adjoint aux sports de la Ville de Nantes. C’est pour cela que le club de Saint-Félix est prioritaire pour l’utilisation du terrain synthétique. » Mais un match de coupe de France ne peut-il pas faire exception ? « Il faut voir avec les services qui ont géré les créneaux ce week-end » répond l’élu nantais.

Ce qui paraît incroyable, c’est que ce terrain stabilisé des Basse-Landes et classé Foot A11 et il n’est donc pas homologué pour évoluer en coupe de France puisque le règlement demande au minimum un terrain classé niveau 6 jusqu’au sixième tour. Une information confirmée par la Ligue des Pays de la Loire qui précise « ne pas vérifier l’homologation des terrains lors des premiers tours ».

Et comme le calvaire n’était assez long, La Panafricaine et l’USM Beauvoir-sur-Mer ont été au bout du suspense avec une prolongation et la victoire des Vendéens aux tirs aux buts (1-1, 5-4). Et la douche a été appréciée à l’issue de ces deux heures de match sous trente degrés et une tonne de poussière.

PARTAGER