Malgré la qualification du FC Nantes pour les demi-finales, le président Waldemar Kita a refusé de laisser sa part de recette au club bretillien. Une honte !

L’information a été révélée par nos confrères du quotidien Ouest France ce midi. Le FC Nantes ne laissera pas sa part de recette du quart de finale de coupe de France joué ce mercredi soir à l’AS Vitré. Avec une recette globale d’un peu plus de 110 000 euros, et en retranchant les 25% que prélève la Fédération Française de Football, la part des deux clubs était d’un peu plus de 41 000 euros.

Une broutille pour le FC Nantes dont le budget est de 60 millions d’euros… et la qualification en demi-finale va rapporter au club 565 000 euros avec les nouvelles dotations alors que l’AS Vitré va toucher 285 000 euros pour son élimination en quart de finale. C’est vraiment une honte à la vue de la différence de budget des deux clubs.

Mais est-ce étonnant de la part de Waldemar KIta ? En eaux troubles depuis quelques semaines entre l’enquête pour fraude fiscale qui le vise, la mort d’Emiliano Sala pour lequel il fait le forcing afin d’obtenir le montant du transfert auprès de Cardiff City ou encore l’abandon du projet de nouveau stade auquel il tenait tant.

Il a peut-être été échaudé de jouer ce match le mercredi 6 mars alors qu’il était initialement prévu le jeudi 28 février… et que l’AS Vitré a fait le forcing pour pouvoir jouer à Laval et non inverser la rencontre à La Beaujoire, plus loin pour ses supporters et où la recette aurait été moindre. Mais dans l’ensemble, cela montre que le football professionnel ne respecte pas tout le temps le football amateur !


PARTAGER