FC Langlade
FC Langlade est un des trois petits poucets du septième tour de la coupe de France. (Photo Daniel Regnier)

Pensionnaire de D2, le FC Langlade Bernis rejoint le sixième tour de la compétition, après sa victoire historique contre le FC Lourdes (R1).

La magie de la Coupe de France a encore frappé. Après ES Les Trois Moulins (D1), U.S Du Tréfle (R3), Jacou Clapiers FA (D2) et F.O Sud Hérault (R3), le FC lourdes (R1) est la nouvelle victime du FC Langlade Bernis. Mais avant de s’offrir cette qualification historique et de rejoindre le 6éme tour de la compétition le club de D2 a du longuement bataillé, comme l’explique son entraîneur Karim El Khedim accompagné de Medy Ouchene joueur et entraîneur.

« On craignait un peu cette équipe, surtout à cause de leur parcours en Coupe de France et en championnat. Jusqu’ici ils avaient encaissé zéro et marquaient pas mal de buts, un peu à notre image. Notre tactique était de les attendre, on voulait procéder en contre-attaque, mais finalement on arrive à ouvrir le score dès la 30e sur une action de jeu bien construite. En seconde mi-temps, on s’attendait à plus de pression de leur part, néanmoins on arrive à doubler la mise assez rapidement. Mais à la 70e, sur coup de pied arrêté, notre adversaire arrive à réduire le score. Cependant, à la 80e, on creuse une nouvelle fois l’écart sur un corner. »

Une fin de match haletante !

3-1. C’est donc le score en faveur du FC Langlade Bernis à dix minutes de la fin du temps réglementaire. Au moment où les Langladois pensent être tout proche de l’exploit, une fin de match électrique se dessine. Alors que le coach a déjà procédé à tous ces remplacements, le pire scénario se produit. Son attaquant, auteur d’un doublé, se blesse et se retrouve contraint de sortir, laissant son équipe en infériorité numérique à un moment crucial de la rencontre.

Forcément, le FC Lourdes en profite et se relance dans le match. Le pensionnaire de R1 se rue vers l’attaque et commence à prendre l’ascendant. Malgré deux frappes touchant ses montants, le petit poucet tient bon. Le but concédé à la 93e restera anecdotique. Le club de D2 au bout du suspense et d’une fin de rencontre stressante (3-2) vient de valider son billet pour le 6e tour de la Coupe de France, pour son plus grand bonheur.

« C’est une récompense pour tout le groupe »

Pour cette rencontre ô combien importante, Karim El Khedim et les siens ont pu compter sur le soutien de tout un peuple. « Il y avait énormément de monde au stade, c’était une fête pour le village, le tout dans une bonne ambiance, assure-t-il. Dans les vestiaires, les enfants du club sont venus avec nous, c’était une véritable communion, c’était quelque chose de beau pour tout le monde. »

Et cela s’es forcément ressenti sur son équipe ! « C’est une récompense pour tout le groupe, cela fait maintenant trois ans que l’on est en ensemble, poursuit l’entraîneur gardois. On savait qu’on avait une bonne équipe et qu’on pouvait sûrement accéder au troisième et ou quatrième tour pour accéder aux jeux de maillots, mais là c’est exceptionnel, la Coupe c’est que du bonus. »

Pour la suite de la compétition, le FC Langlade Bernis a un objectif bien précis en tête. Éviter à tout prix un club national. « Il ne reste plus beaucoup de grosses équipes, donc on aimerait bien tomber contre une R1, R2 ou R3 pour être sur de jouer à domicile. Il serait dommage d’arriver jusqu’ici et de tomber sur une N1 alors qu’au prochain tour on pourrait tomber sur un plus gros morceau et peut-être sortir de notre secteur.» Réponse, ce mercredi à 18h30 après le tirage au sort.

SHARE