Coupe de France. Le FC Flers (R1 Normandie) a décidé de déclarer forfait

FC Flers
Les Flériens après leur succès contre Granville (N2) au quatrième tour. (Photo FC Flers 61)
Bannière stages Louza

Après concertation entre les joueurs, le staff et les dirigeants, le FC Flers (Régional 1 Normandie) a décidé de ne pas jouer le sixième tour.

Comme l’ont annoncé nos confrères de Foot Normand ce samedi matin, le FC Flers a décidé de ne pas jouer le sixième tour de la coupe de France le week-end prochain contre le FC Rouen 1899 (National 2). Vendredi soir, les joueurs, les membres du staff et les dirigeants du club de l’Orne se sont réunis en visioconférence afin de discuter du sujet. Et c’est la décision d’un forfait qui a été privilégiée.

« Cette décision nous fend le cœur, elle n’a pas été facile à prendre, a expliqué David Lottin, le co-président du FC Flers, à Foot Normand. Certains comprendront notre choix, d’autres non. Je suis, bien entendu, déçu pour mon club, ma ville, ma mairie. On a fait un tableau avec les plus et les moins et je dois bien avouer qu’on a quasiment trouvé aucun argument pour jouer ce match. »

La création d’un collectif des clubs amateurs

Les arguments sont les mêmes que la plupart des clubs amateurs que nous avons contactés toute la semaine. « On nous demande de reprendre la compétition en l’espace de dix jours après trois mois d’arrêt et sans avoir la possibilité de s’entraîner après 18 heures, a ajouté le dirigeant flérien à nos confrères. C’est tout simplement impossible. J’ai sollicité notre président de District pour obtenir une dérogation auprès de la préfecture de l’Orne. On n’a toujours pas de réponse. De toute façon, ce n’est pas en si peu de temps qu’on se construit une préparation physique. »

Ce que confirme Tony Rouillon, co-entraîneur de l’équipe, à Ouest France. « Avec quatre entraînements depuis trois mois, c’était compliqué. Mais on a l’impression qu’on ne nous a pas laissé beaucoup le choix. Beaucoup de clubs ont râlé et joueront finalement. Nous, on va au bout de notre logique. »

Est-ce le premier d’une longue série ? Car un collectif des clubs amateurs est en train de se créer afin de dénoncer la reprise de la coupe de France dans ces conditions. Le sentiment est en effet très mitigé entre les techniciens et leurs joueurs… ce qui ne manque pas de créer des tensions dans de nombreux clubs.

>>> A lire aussi : La coupe de France entre incompréhension et espoir

SHARE