Olivier Polard
Olivier Polard et ses joueurs ont eu un beau geste de fair-play ce dimanche. (Photo Lisa Paquereau)

Après avoir marqué alors que les deux équipes étaient à l’arrêt, Murs Erigné a laissé Saint-Nazaire égaliser sur l’engagement. Un beau geste de fair-play.

Dimanche après-midi, l’ASI Murs-Erigné recevait le Saint-Nazaire AF pour un duel entre clubs de Régional 1 au troisième tour de coupe de France en Ligue des Pays de la Loire. Et le club de la couronne d’Angers s’est distingué par un beau geste de fair-play dès la deuxième minute de jeu en offrant un but à son adversaire après avoir ouvert la marque quelques secondes auparavant.

« On avait un joueur au sol, tout le monde était arrêté, mais un de leur joueur est parti au but pour ouvrir le score » raconte Lionel Duarte, le directeur sportif nazairien. « On s’arrête de jouer, les gars d’en face s’arrêtent également, et l’arbitre qui est juste face à Adrien (Borredon) lui dit de continuer donc il lance Yvans (Kassi) qui marque le premier but », confirme Matthieu Martin, le capitaine de Mûrs-Erigné, à nos confrères de Ouest-France.

Après discussion, le club recevant a donc décidé de ne pas profiter de cet avantage. « On marque sans opposition, je ne trouvais pas ça très juste donc j’ai dit aux gars de les laisser égaliser » assure Olivier Polard, l’entraîneur de l’ASI. « Sur l’engagement, ils ont laissé Junior (Do Marcolino) partir tout seul pour égaliser » indique Lionel Duarte, saluant « un super geste de fair-play ».

Les deux équipes sont donc reparties à égalité après deux minutes de jeu (1-1) avec au final une victoire des visiteurs au terme d’un match un peu fou (4-3). L’ASI Murs-Erigné sort dès son entrée en lice après avoir réalisé un beau parcours la saison dernière avec un huitième tour face au SM Caen (Ligue 2) et une belle fête du football au stade Raymond Kopa malgré la défaite (0-6). Mais c’est surtout le football et ses valeurs qui sont sortis grandis ce dimanche après-midi.

PARTAGER