Les Belfortains ont réalisé un nouvel exploit. (Photo ASM Belfort)

Après avoir éliminé Nancy (Ligue 2) et Montpellier (Ligue 1), le club de National 2 se verrait bien poursuivre son extraordinaire parcours.

Dans un stade Bonal qui ne sera pas loin de faire le plein – près de 18000 places étaient vendues ce lundi – l’ASM Belfort va tenter de réaliser un nouvel exploit en coupe de France. « On a hâte d’y être, a souligné Anthony Hacquart en conférence de presse. J’espère que les joueurs seront disposés pour prendre ce stress de manière positive pour accumuler de la force et de l’envie. »

L’entraîneur belfortain ne sera pas sur le banc ce soir car il est suspendu – « mais c’est anecdotique » – ce qui n’a pas empêché de bien préparer ce quart de finale historique. « Nos principes fondamentaux resteront les mêmes, a-t-il précisé. Face à Rennes, ce sera différent car Rennes aime bien avoir le ballon. Ce sera un autre match que face à Montpellier qui possède un jeu plus direct. On va jouer nos chances à fond même si elles sont minimes. »

Avec ses joueurs, ils se sont entraînés à Bonal ce lundi soir afin de prendre leurs marques sur un terrain qui est plus grand que celui de leur habituel stade Roger-Serzian. Un terrain que connaît bien Thomas Régnier puisqu’il a joué en Ligue 1 avec le FC Sochaux-Montbéliard. « On n’a pas envie de descendre de notre nuage, a avoué l’attaquant de l’ASM Belfort à l’Est-Républicain. On veut savourer, vivre ça à fond. On sait que dans deux mois, on ne parlera plus de nous. Les Herbiers, tu en entends encore parler, toi ? »

ASM Belfort (N2) – Stade Rennais (L1), à 20h55 au stade Bonal

PARTAGER