Michel Sorin peut être fier de ses joueurs... et Maxime Le Borgne va pouvoir se raser la barbe !
Michel Sorin peut être fier de ses joueurs... et Maxime Le Borgne va pouvoir se raser la barbe ! (Photo Philippe Le Brech)

Éliminés par le FC Nantes en quart de finale ce mercredi (2-0), les Vitréens peuvent être fiers de leur parcours… mais aussi avoir quelques regrets.

Vahid Halilhodžić avait prévenu qu’il se méfiait d’une équipe de Vitré qu’il avait trouvée très intéressante contre Le Havre. L’entraîneur nantais avait donc décidé de mettre en place un gros pressing d’entrée de match, ce qui a complètement gêné les Vitréens.

« Il y a eu énormément de déchet technique, comparé par exemple au match du Havre, où on avait maîtrisé le jeu, a concédé Vincent Guilbault. Là, on a perdu beaucoup de ballons. Peut-être que c’était aussi à cause du pressing nantais. » Kévin Aubeneau, qui a encaissé ses deux buts en première période (25′, 43′), avait « une impression mitigée avec des regrets sur la première période mais les mecs n’ont pas l’habitude de jouer devant 11 000 personnes, c’est tout simplement ça ! »

Un sentiment partagé par Maxime Le Borgne. « On était un petit peu crispé, stressé de l’enjeu, du stade, c’était quand même assez impressionnant pour nous, ça s’est senti dans nos passes, dans nos prises de balle.On a un peu de déception sur cette première période où on a un peu regardé jouer les Nantais, on ne s’est pas lâchés, on a joué avec le frein à main. On a su relever la tête en seconde période, le coach a eu les bons mots et il nous a réveillés. »

L’AS Vitré a d’ailleurs plusieurs belles occasions lors du second acte mais sans parvenir à marquer ce but qui aurait relancer la rencontre. « On n’a pas eu la réussite des tours précédents, a souligné le défenseur brétillien. J’ai un coup franc, je dois la cadrer, il y a deux -trois frappes de William Gros, celle de Pierre Duval superbement détournée par Dupé. »

Malgré cette élimination, les joueurs de Michel Sorin peuvent être fiers de leur parcours. Désormais place au championnat avec un match important dès samedi face à la réserve du FC Lorient. Les Vitréens vont devoir évacuer la fatigue pour faire un résultat et ne pas retomber dans la zone rouge du groupe C de National 2. C’est une autre aventure qui commence : l’opération maintien !

>>> A lire aussi : L’AS Vitré était un peu trop tendre


PARTAGER