Les Herbiers (Stade Massabielle) (21)
Le stade Masabielle aux Herbiers. (Photo Philippe Le brech)

Huit clubs de National 2 à Régional 1 vont affronter une formation de Ligue 1 ou Ligue 2 avec un stade à chercher pour les trente-deuxièmes de finale.

Après la joie du tirage au sort, le temps de la galère est arrivé pour de nombreux clubs afin de trouver un stade homologué pour jouer leur trente-deuxième de finale de coupe de France. C’est le cas de Hyères FC (Olympique de Marseille), Lannion FC (Toulouse FC), l’AS La Châtaigneraie (FC Lorient), le FC Loon Plage (Stade de Reims), l’ESA Linas-Montlhéry (RC Lens), le FCO Strasbourg Koenigshoffen 06 (Clermont Foot 63), l’ES Villerupt Thil (FC Annecy) et peut-être d’Evreux FC 27 (SC Bastia).

Dans le Var, le stade Perruc de Hyères est homologué T2 avec un éclairage E4 mais ça paraît compliqué d’organiser le match contre l’Olympique de Marseille en termes de sécurité. Selon nos informations, le club présidé par Mourad Boudjellal souhaiterait investir le stade Mayol à Toulon pour cette rencontre. Mais l’antre des rugbymen toulonnais est classé T3 sans éclairage homologué. C’est pourtant celui qui possède la jauge la plus importante avec 17 500 spectateurs.

A Lannion, le stade René-Guillou est classé T3. Le club costarmoricain souhaiterait jouer au stade du Roudourou à Guingamp qui ne poserait pas de soucis puisqu’il est classé T1. Et de nombreux clubs amateurs ont déjà évolué dans l’enceinte Guingampaise ces dernières saisons en coupe de France.

La Châtaigneraie contre Lorient aux Herbiers ?

L’AS La Châtaigneraie ne jouera pas dans son stade Claude-Bétard, classé T3, contre le FC Lorient. Le président Alain Brillouet se démène pour trouver un point de chute. Deux pistes sont étudiées : le stade Masabielle aux Herbiers (4 600 places) et le stade Henri-Desgrange à La Roche-sur-Yon (9 000 places). Mais le stade yonnais n’est classé que T3 alors que le stade herbretais est classé T2. En termes d’organisation, c’est ce dernier qui serait aussi le plus pratique même avec une jauge inférieure.

Le FC Loon-Plage ne pourra pas non plus recevoir le Stade de Reims dans son stade Marcel-Rosseel, classé T3. La solution la plus simple serait d’investir le stade Marcel-Tribut de Dunkerque (T1). Mais l’USL Dunkerque reçoit l’AJ Auxerre en trente-deuxièmes de finale. Il faudra donc trouver un créneau pour les deux matchs.

Si l’ESA Linas-Montlhéry a pu jouer au stade Paule-Desgouillons de Montlhéry face au Paris 13 Atletico, ce ne sera pas le cas face au RC Lens. Le club du président Michael Bertansetti pourrait faire la demande pour évoluer au stade départemental Robert-Bobin de Bondoufle (18 850 places) où il avait accueilli le Paris Saint-Germain en 2020.

Evreux FC 27, le seul à jouer dans son stade ?

Pour le FCO Strasbourg Koenigshoffen 06, la récpetion de Clermont Foot 63 ne se fera pas au stade de la Meinau puisque le RC Strasbourg accueille Angers SCO pour une des affiches de ces trente-deuxièmes de finale. « On verra si c’est la fête lorsque aura un stade puisque Strasbourg joue à domicile » avait plaisanté le co-président Aziz Soylu lundi lors du tirage au sort. La piste Schiltigheim pourrait être une solution avec le stade de l’Aar, classé T2 et dont la capacité est de 2 500 places.

L’ES Villerupt Thil ne jouera pas non plus dans son stade Auguste-Delaune, classé T4, qui n’est pas homologué pour recevoir le FC Annecy. La solution la plus proche serait de jouer au stade de la frontière à Esch-sur-Alzette (Luxembourg) et ses 5 400 places. Mais il est interdit d’évoluer à l’étranger. Le président Roland Ciro cherche une solution.

Le seul club qui pourrait jouer dans son enceinte habituelle est Evreux FC 27. Comme l’a confié le président Philippe Mongreville à France Bleu, le stade Mathieu-Bodmer « est homologué, nous avons reçu Valenciennes il y a cinq ans. Maintenant, le club et son environnement comportent des travaux, nous allons nous entretenir avec les services de la mairie pour valider tout ça, mais à 95% nous jouerons dans notre stade début janvier ».

SHARE