Marama Vahirua s'est fait plaisir en entrant en fin de rencontre à Versailles.
Il y a du changement pour les clubs ultra-marins cette saison en coupe de France. (Photo Philippe Le Brech)

Le Comex de la Fédération Française de Football a décidé au mois de juillet de changer les modalités du septième tour pour trois Ligues ultra-marines.

C’est un mythe qui s’en va… et qui va faire grincer des dents pour ces clubs qui aimaient partir chaque automne à l’autre bout du Monde. Le 18 juillet, le Comité exécutif de la Fédération Française de Football a modifié les modalités de participation à la Coupe de France des clubs d’Outre-Mer à partir du septième tour de la coupe de France pour les Ligues de Martinique, Guadeloupe et Guyane.

« Les tours régionaux de la Coupe de France se concluent par deux matchs qui désignent les deux clubs qualifiés pour le septième tour, qui s’affrontent sur le territoire de leur ligue d’appartenance. » Ce qui veut dire que les clubs de ces trois Ligues qualifiés pour le septième tour vont s’affronter plutôt que de jouer un club métropolitain. Ils auront donc un qualifié pour le huitième tour. Le nouveau règlement précise aussi que : « le principe de l’alternance s’applique entre les trois ligues en question. Pour 2019/2020, le club Guadeloupéen, qualifié pour le huitième tour de la Coupe de France reçoit sur le territoire de sa Ligue et inversement le club Martiniquais et Guyanais. »

Un match autour de Paris au huitième tour !

Cette saison, les clubs de Martinique et Guyane seront donc versés dans le tirage du huitième tour. Mais ce n’est pas tout. « Si le club d’Outre-Mer est tiré en premier ou qu’il se situe hiérarchiquement deux divisions au moins au-dessous de celui de son adversaire, le club d’outre-mer reçoit et organise (avec un club support) le match sur une installation sportive, dans un rayon de 100 km autour de Paris, classée conformément au règlement de l’épreuve. »

Pour faire simple, il n’y aura plus que deux clubs qui se déplaceront Outre-Mer cette saison au septième tour, à la Réunion et en Polynésie. Trois clubs ultra-marins (Réunion, Nouvelle-Calédonie, Mayotte) se déplaceront en Métropole. Et au huitième tour, il n’y aura qu’un seul déplacement en Guadeloupe pour les clubs métropolitains, à moins que les clubs de Nouvelle-Calédonie, Réunion ou Mayotte qui jouent le septième tour en Métropole se qualifient.

PARTAGER