Aiglon Le Lamentin
La délégation martiniquaise lors de son départ le 13 novembre. (Photo Aiglon Le Lamentin)

L’Aiglon le Lamentin (Martinique) et l’Étoile Morne-à-l’Eau (Guadeloupe) sont venus Métropole avec la ferme intention de passer le huitième tour de coupe de France.

4. C’est le nombre de clubs d’Outre-Mer encore en lice pour le huitième tour de la Coupe de France. L’AS Grand-Santi (Guyane) et La Tamponnaise (La Réunion) vont respectivement recevoir Évreux FC 27 (National 2) et le FCM Aubervilliers (National 3), alors que l’Aiglon le Lamentin (Martinique) et l’Étoile Morne-à-l’Eau (Guadeloupe) sont arrivés en Métropole en début de semaine.

« Le voyage ? C’est la Fédération Française de Football qui a tout pris en charge que ce soit les logements ou les billets d’avion, déclare Bertrand Blombou, président de l’Étoile Morne-à-l’Eau. Il a juste fallu donner les dates de notre départ. On est arrivé une semaine avant le début de cette rencontre pour s’acclimater et mettre les joueurs dans de bonnes conditions. On ne voulait pas souffrir du froid. »

« Nous ne sommes pas là pour les vacances ! »

Joueurs, staff médical, dirigeants, représentant de la Ligue et même arbitre, tout le monde est de la partie. À l’exception d’un joueur blessé du côté de l’Aiglon le Lamentin. « Malheureusement, un de nos joueurs qui a participé à notre beau parcours, Clyde Saint-Omer s’est blessé. Il a été contraint de rester en Martinique, regrette Hugues Parsemain, le président du club martiniquais. Au total, nous devons être une quarantaine à avoir fait le déplacement. »

Habituées à faire de jolis parcours en Coupe de France, ce n’est pas la première fois que ces deux équipes d’Outre-mer traversent l’Atlantique. « Dans l’effectif, certains joueurs ont déjà participé à un septième tour de Coupe de France en Métropole, affirme Bertrand Blombou. Pour certains jeunes joueurs, c’est leur toute première fois. Les vieux les encadrent et la mayonnaise prend. Nous ne sommes pas là pour les vacances. Nous sommes en compétition. »

Le Lamentin « s’attend à une grosse opposition »

Toutes deux présentes en région parisienne, les deux équipes se préparent tranquillement avant leur échéance. « On a commencé par du réveil musculaire en salle, ensuite on va enchaîner sur du travail physique avant de finir sur la tactique, détaille Moïse Castry, l’entraîneur de l’Étoile Morne-à-l’Eau. On a également un match amical prévu contre la R2 de Grigny avant de prendre le bus pour Granville. »

Si l’Étoile Morne-à-l’Eau se déplacera sur la pelouse de Granville, dixième de la poule A de National 2, un tout autre défi attend l’Aiglon le Lamentin. Mais les Martiniquais croient en ses chances contre Amiens SC, pensionnaire de Ligue 2. « En 2019, lorsqu’Orléans évoluait encore en Ligue 2 nous les avons affrontés, se remémore le président Hugues Parsemain. On s’attend à une grosse opposition. On se prépare physiquement et mentalement. On espère être à la hauteur pour mettre en difficulté cette équipe. » Une chose est sûre. Ces deux équipes ne sont pas venus en Métropole pour faire de la figuration mais bien pour se qualifier.

SHARE