Coupe de France. Canet se bat pour éviter l’inversion contre l’OM

Complexe Saint-Michel Canet
Complexe Saint-Michel de Canet-en-Roussillon est simple à sécuriser car il se trouve en dehors de la ville. (Photo Mairie du Canet-en-Roussillon)
Bannière stages Louza

Depuis lundi, des pressions sont faites sur Canet-Roussillon FC pour que son match de coupe de France soit inversé face à l’OM.

Depuis dimanche soir, et le tirage au sort des seizièmes de finale de la coupe de France, Canet-Roussillon FC vit une véritable galère. La raison ? Avoir eu la chance (ou la malchance) de tirer l’Olympique de Marseille ! Dès lundi matin, le club des Pyrénées-Orientales a en effet reçu un courriel de la commission de la coupe de France lui interdisant de jouer au complexe Saint-Michel.

« On a essuyé un refus de jouer dans notre stade avant même de l’avoir proposé pour le match, nous explique Jordi Delclos, le manager général canétois. On a été très surpris car on avait accueilli Caen, qui était en Ligue 1, en janvier 2018 pour les seizièmes de finale de la coupe de France. Notre stade est homologué niveau 3 et il est d’ailleurs régulièrement sollicité par la FFF pour des compétitions de jeunes. »

Le complexe Saint-Michel a aussi accueilli un match amical de… l’Olympique de Marseille contre Toulouse FC, devant 6 000 spectateurs, ou encore un autre entre Montpellier HSC et l’Espanyol de Barcelone, devant 7 000 spectateurs, sans que cela ne pose de problèmes de sécurité.

« La municipalité, qui a décidé de prendre en charge tous les frais de sécurité, et la préfecture nous soutiennent, assure Jordi Delclos. On s’est plié à toutes les exigences de la Fédération depuis la reprise de la coupe et là, on ne voudrait pas qu’on puisse affronter Marseille chez nous ! Car on n’a aucun intérêt d’aller jouer au stade Vélodrome. »

« On n’a pas à pâtir de la situation actuelle de l’OM »

La FFF demande en effet que son club trouve un terrain de repli rapidement, sous peine d’inversion de la rencontre. « On n’a pas à pâtir de la situation actuelle de l’OM, fustige le dirigeant canétois. Il y a trois accès à couper pour arriver au complexe Saint-Michel, il n’y a donc aucune raison de refuser notre terrain. »

La bonne nouvelle pourrait venir de l’horaire du match puisqu’il pourrait être diffusé à 21 heures. Ce qui limiterait les velléités des supporters marseillais avec le couvre-feu. En attendant une réponse positive, les clubs de football des Pyrénées-Orientales se mobilisent pour soutenir Canet-Roussillon FC. Car malgré l’absence de public, le club n’a qu’une envie : se faire plaisir face à l’OM dans son stade.

SHARE