Le leader du National 3 Centre Val de Loire va défier l’Olympique Lyonnais… tout en continuant à penser au championnat. 

A Bourges, l’engouement monte crescendo depuis plusieurs jours. Si les places au stade Jacques-Rimbault se sont arrachées comme des petits pains, le Bourges Foot, leader du National 3 Centre Val de Loire, s’est bien préparé pour son trente-deuxième de finale contre l’Olympique Lyonnais.

« Depuis mercredi, on est entré dans le vif du sujet, assure Laurent Di Bernardo. On est un peu déraciné car on découvre les installations de Jacques-Rimbault, le stade habituel du Bourges 18. » Pour autant, l’entraîneur du Bourges Foot n’a pas changé beaucoup de chose dans sa préparation. « On travaille plus sérieusement sur l’organisation et on sera plus précis sur l’adversaire par rapport aux matchs de championnat » poursuit le technicien berruyer, dont l’équipe n’a que très peu coupée pendant la trêve des confiseurs.

Le coach du deuxième club de Bourges, passé par le grand frère il y a quelques années, a aussi réfléchi sur la tactique à adopter face à l’OL. « Le fait de jouer bas et de se projeter vite ver l’avant on sait le faire, précise-t-il. Il faudra surtout être fort à la récupération et savoir faire les efforts dans ce domaine. On devra être structuré mais je sais que j’ai les joueurs avec les qualités pour le faire »

« Il ne faut pas se tromper d’objectif ! »

Malgré ce match de gala, qui se jouera à guichet fermé avec plus de 10 000 spectateurs, Laurent Di Bernardo se projette plus loin. « Même si on va vivre l’émotion de cette rencontre à fond, il ne faut pas se tromper d’objectif, souligne l’entraîneur du Bourges Foot. Le match le plus important sera la semaine suivante contre Vierzon, le deuxième de notre groupe de National 3. »

Un match déjà décisif pour une équipe qui compte huit points d’avance sur ses poursuivants… ce qui a d’ailleurs facilité la préparation du match de coupe de France. « C’est vrai que ça met moins de pression, indique Laurent Di Bernardo. On voit qu’il ne veulent pas changer leurs habitudes comme ce samedi. Je leur avait proposé une journée tous ensemble mais ils ont préféré une collation en milieu d’après-midi avant de se rendre au stade. » Peut-être un premier pas vers un superbe exploit…


Sport et Stickers, l’almanach pour les clubs de football !
PARTAGER