Bergerac-Créteil
Les Bergeracois vont rester en Dordogne pour la réception de Saint-Etienne. (Photo Charles Boncheau)
Bannière stages Louza

Après une journée à parcourir le Sud-Ouest à la recherche d’un stade, le Bergerac Périgord FC a pu valider la réception de Saint-Etienne à Périgueux.

Ce jeudi, les dirigeants du Bergerac Périgord FC ont avalé les kilomètres entre Bergerac, Brive, Limoges et Périgueux afin de faire le point sur le stade qui pourrait accueillir la rencontre des huitièmes de finale de la coupe de France contre l’AS Saint-Etienne. Mais toujours avec la même volonté : rester en Dordogne.

Leur voeu a été exaucé puisque la fédération Française de Football a validé le stade Francis-Rongiéras de Périgueux, l’antre du club de rugby du CA Périgueux (Fédéral 1), pour la tenue du match. Son avantage : deux tribunes de 3 000 places et une jauge d’environ 10 000 places. Même si celle-ci pourrait être réduite avec les contraintes du gouvernement, ce choix permet aux supporters bergeracois d’avoir un minimum de trajet (50 minutes) tout en restant dans leur département.

Une forte volonté de jouer en Dordogne !

« Le stade Gaston Simounet n’étant plus une option possible, notre volonté prioritaire a été de conserver, autant que faire se peut, le match en Dordogne, indique le club dans un communiqué. Malgré la qualité des enceintes sportives visitées, le critère principal au moment du choix final s’est porté sur le Stade Francis-Rongiéras de Périgueux. Le BPFC porte le terme Périgord dans sa raison d’être, et il sera encore plus vrai à l’heure de ce huitième de finale. »

Cela va en effet permettre au Bergerac Périgord FC de recevoir l’AS Saint-Etienne proche de chez lui. Il reste désormais à connaître la jauge qui sera imposée pour cette rencontre qui se déroulera le dimanche 30 janvier à 18h30. « Saint-Etienne étant un chapitre important du projet Bergeracois, il n’en n’est pas pour autant le point final à celui-ci ! » précise le BPFC qui rêve désormais de quart de finale.

SHARE