Photo ASF Andrézieux

Encore une belle performance lors de ces trente-deuxièmes de finale de coupe de France ! Et elle est signée l’ASF Andrézieux-Bouthéon (National 2) qui s’est offert le scalp de l’Olympique de Marseille (Ligue 1) ce dimanche après-midi, au terme d’un match abouti (2-0).

Bryan Ngwabije a ouvert le score en devançant Steve Mandanda sur un corner juste après le quart d’heure de jeu (1-0, 16′). Puis les Marseillais ont eu de nombreuses occasions (28 tirs) mais sans trouver la faille. Et puis Florian Milla Makongo a parachevé la victoire du club de la Loire devant un plus de 13 000 spectateurs conquis (2-0, 83′).

Les réactions

Rudi Garcia (entraîneur Olympique de Marseille) : « Bravo à Andrézieux. Mais c’est inadmissible ! Ils sont en National 2 et ils ont montré e qu’était une équipe qui en voulait, qui se battait ensemble. C’est ce que nous a manqué. On n’a pas été efficaces dans les deux zones de vérité. C’est une très très mauvaise journée. On jouait à Geoffroy-Guichard donc on ne peut pas dire que la pelouse n’était pas bonne. »

Jean-Noël Cabezas (entraîneur ASF Andrézieux) : « On l’avait rêvé ! On avait imaginé pleins de scénario. J’ai juste dit aux joueurs qu’on avait rendez-vous à 18h pour boire un coup avec eux. L’équipe m’a surpris. Elle progresse r on est passé par de muais moments en début de saison. Je ne sais pas où elle va s’arrêter car elle a un gros potentiel avec un groupe très jeune. Le club est très familial, la marie fait beaucoup d’efforts. J’ai grandi en tant que supporter de Marseille quand j’étais gamin. Là j’étais adversaire, ce n’était pas pareil. Ça fait parti du foot. Brian est capable de tout. Il peut être impressionnant mais il doit être aussi plus professionnel. Pour la suite on aimerait recevoir chez nous car on a un super terrain. Ce serait bien pour les supporters, pour les petits du club. »

PARTAGER