Joie Bergerac 2
Les bergeracois ont communié avec les 2 200 spectateurs présents au match contre Créteil. (Photo Charles Boncheau)
Bannière stages Louza

Dans des 16èmes de finale pauvres en exploit jusque-là, la qualification de Bergerac, pensionnaire de National 2, face à Créteil, qui évolue en National 1, est une des très belles performances du week-end. Un succès savouré dès le coup de sifflet final par les joueurs d’Erwan Lannuzel.

Dans des propos relayés par nos confrères de France Bleu Périgord, le technicien a apprécié pour compter sur « un groupe de caractère au quotidien. Les tirs au but sont à l’image de la détermination qu’on a mise depuis des semaines. Dans le contenu, on aurait pu et dû leur faire mal avant. Mais le reste du match a été plus qu’intéressant. »

Même si la qualification a été longue à se dessiner et que la décision n’a pu se faire que lors de la séance des tirs au but, les Bergeracois ne boudent pas leur plaisir. « C’est tellement bon ces émotions qu’on en redemande. C’est de la folie. Je ne réalise pas encore » explique l’attaquant Samir Bakir.

« Dans une carrière de footballeur amateur, vivre ces moments-là, c’est unique. Devant notre public en plus, c’est magnifique. On est sur sept matchs sans but encaissé… On continue de rêver » complète son coéquipier Sam Ducros. Un rêve qui va se poursuivre au moins jusqu’à la fin du mois de janvier. Et qui va s’enrichir d’un nouveau figurant dont l’identité sera connue ce mardi soir à l’issue d‘un tirage à sort à suivre en direct sur Foot Amateur !

SHARE