CURTIUS Joshua (St-Malo) - PERSICO Sébastien (Chartres)
Le Malouin Joshua Curtius et le Chartrain Sébastien Persico ont des contrats fédéraux. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Trois clubs comptent plus de 20 contrats fédéraux en National 2 (Sedan, Fleury-Mérogis et Fréjus/Saint-Raphaël) où la moyenne n’est que de huit par clubs.


Dossier spécial contrats fédéraux
Tous le week-end, nous vous proposons une enquête sur le nombre de contrats fédéraux dans les championnats nationaux. Il faut néanmoins noter qu’il n’est pas indiqué si ces contrats sont à temps plein ou partiel, ni le quotient qui peut être différent suivant le statut précédent des joueurs, information que nous n’avons pas pu collecter.


Comme l’an dernier, nous vous proposons un point global sur les contrats fédéraux en National 2 (hors équipes réserves). Malgré l’arrêt des championnats et une baisse des budgets des clubs, le nombre de joueurs ayant un contrat fédéral est très stable avec 436 (au 4 novembre) contre 437 sur la saison 2019-2020. Mais comme les clubs ont jusqu’au 31 janvier pour faire signer de nouveaux joueurs, il est possible que ce chiffre soit dépassé.

L’an dernier, on avait sur le podium l’Etoile Fréjus Saint-Raphaël (24), Fleury 91 FC (23) ainsi que le SC Bastia et le CS Sedan-Ardennes (22). Les Bastiais montés en National, les trois autres clubs n’ont pas modifié leur train de vie puisqu’on les retrouve toujours sur le podium ! Les Ardennais comptent un contrat en plus alors que les Franciliens et le Sudistes ont (très) légèrement réduit la voilure.

Une moyenne de 8,2 contrats fédéraux

Ce qui est le cas de beaucoup de clubs comme le Vendée Les Herbiers Football qui est passé de 21 contrats fédéraux à 14 ou encore Saint-Maur Lusitanos de 17 à 8, le SC Schiltigheim de 13 à 4… Les relégués de National ont forcément augmenté le nombre de contrats fédéraux comme Béziers (19), Toulon (17), Ajaccio (15) et Le Puy-en-Velay (12). Mais concernant les autres clubs, il est clair que la tendance est à la baisse.

L’an dernier, nous avions deux clubs sans aucun contrat fédéral : Moulins Yzeure et Jura Sud. Le club de l’Allier ne compte toujours pas de joueurs payés essentiellement pour jouer au football – tout comme le Stade Montois – alors que celui du Jura en possède trois cette saison. Et comme l’an dernier, la moitié des clubs n’ont pas plus de six contrats fédéraux alors que la moyenne est de 8,2.

Le nombre de contrats fédéraux par club (au 4 novembre)

ClubsNombre de contrats
1 CS Sedan-Ardennes23
2 FC Fleury 9121
EFC Fréjus Saint-Raphaël21
4 AS Béziers19
FC Martigues19
6 SC Toulon17
7 FC Rouen 189915
GFC Ajaccio15
9 C’Chartres Football14
Vendée Les Herbiers Football14
11 US Granville13
Bergerac Périgord FC13
13 RC Grasse12
Le Puy Foot 4312
Angoulême Charente FC12
16 GOAL FC11
Canet-Roussilon FC11
18 Bourges Foot10
19 US Saint-Malo9
Vannes OC9
Andrézieux-Bouthéon FC9
22 FC Versailles 788
Aubagne FC8
US Saint-Maur Lusitanos8
AS Beauvais Oise8
26 AS Poissy7
Hyères FC7
AS Saint-Priest7
FC 93 Bobigny7
Olympique Saint-Quentin7
31 Louhans-Cuiseaux FC6
Trélissac FC6
33 GFA Rumilly Vallières5
Marignane Gignac FC5
Paris 13 Atletico5
SAS Epinal5
ASM Belfort5
38 SC Schiltigheim4
SO Romorantin4
40 Saint-Pryvé Saint-Hilaire3
Blois Foot 413
Jura Sud Foot 3
FCSR Haguenau3
US Colomiers3
FC Chamalières3
46 Sainte-Geneviève Sports2
Entente Sannois Saint-Gratien2
Bourges 182
49 Voltigeurs Châteaubriant1
Stade Plabennec1
51 Moulins Yzeure Foot0
Stade Montois0
SHARE