Supporters SC Toulon attendent Mourad Boudjellal
Les supporters toulonnais attendent Mourad Boudjellal avec impatience ! (Photo SC Toulon)

Alors que Mourad Boudjellal semblait avoir jeté l’éponge pour la reprise du SC Toulon, Claude Joye serait désormais d’accord pour lui vendre le club.

A Toulon, l’avenir du Sporting est le feuilleton du printemps. Relégué en National 2, le club de football toulonnais est empêtré dans un mano à mano entre son président, Claude Joye, et un repreneur influant, Mourad Boudjellal. Alors que ce dernier semblait avoir jeté l’éponge – il était même en discussion avec l’Athlético Marseille (promu en National 2) – on a eu le droit à un nouveau rebondissement ce lundi.

Selon nos informations, qui concordent avec celles publiées par Le Figaro hier soir, Claude Joye aurait décidé de vendre le club… après avoir refusé cette option ces dernières semaines. Le président du SC Toulon et Mourad Boudjellal ont donc repris contact par l’intermédiaire de leurs avocats. Mais les négociations ne font que commencer. Joye demande six millions d’euros pour la vente du club, une somme que n’est pas prêt à mettre sur la table l’ex-président du Rugby-Club de Toulon.

Un audit financier sur le club va être réalisé rapidement afin de déterminer un prix de vente. Mais Claude Joye n’aura peut-être pas d’autre choix que de lâcher du lest. Avec la descente en N2, la subvention de la mairie va être réduite. Des partenaires n’ont plus envie de travailler avec l’actuel propriétaire du SCT et le nombre de joueurs sous contrat fédéral plombent les finances… surtout que quinze d’entre-eux, sur le 28 que comptait le club cette saison, sont encore engagés et ils n’ont aucune envie de quitter le Var. Ça représente une masse salariale comprise entre 600 000 et 750 000 euros.

Interpellé par les supporters du SCT, le Maire Hubert Falco est d’ailleurs monté au créneau ce dimanche. « Je me préoccupe de l’avenir du Sporting Club de Toulon que je souhaite comme vous voir évoluer à nouveau dans les plus hauts niveaux du football français, a-t-il indiqué sur Twitter. Je rencontrerai d’ailleurs très prochainement l’actionnaire principal du Sporting Club de Toulon pour évoquer avec lui la situation financière du club et ses perspectives d’avenir. je lui demanderai de me faire part des réponses qu’il a apporté aux demandes de partenariat que lui a formulé Mourad Boudjellal. »

Premier magistrat de Toulon depuis 2001, il connaît très bien l’ancien homme fort du rugby et les deux hommes s’apprécient. Ce qui pourrait être un soutien de poids dans ce dossier de rachat du club. La semaine sera donc décisive !

PARTAGER