Christophe Lopez
Christophe Lopez quitte le Territoire-de-Belfort pour les Landes. (Photo FC Grandvillars)
Bannière stages Louza

Christophe Lopes a informé les joueurs de Grandvillars (N3) ce lundi soir qu’il quittait le club pour entraîner le Stade Montois.

Après l’éviction de Mathieu Robin en début de mois, le Stade Montois cherchait un entraîneur pour prendre la tête de son équipe fanion. Et le club des Landes a jeté son dévolu sur Christophe Lopes, le technicien du FC Grandvillars (National 3 Bourgogne Franche-Comté). Une décision qui a été prise rapidement et annoncée aux joueurs ce lundi soir à l’entraînement.

« Ce week-end, après la probante victoire acquise sur le terrain contre l’ASC Saint-Appolinaire (1-0), il m’a informé de son intention de quitter à très bref délai le club pour rejoindre immédiatement un nouveau challenge sportif qui l’attend à l’autre bout de l’hexagone, explique Sébastien Rayot, le président grandvellais, dans un communiqué. Si cette décision peut paraître regrettable, assez surprenante, voire brutale, c’est également un choix personnel que nous ne pouvons que respecter. »

Ce départ soudain a tout de même surpris. « Les dirigeants montois ont su me convaincre par leur projet, précise Christophe Lopes à L’Est Républicain. Il y a du dynamisme, du sérieux, de l’envie. » Il ne sera pas non plus en terre inconnue puisque sa femme est originaire de Pau. Le FC Grandvillars va donc devoir rapidement se retourner. En attendant de trouver un remplaçant, c’est Elijah N’Diaye qui sera sur le banc samedi pour le sixième tour de la coupe de France à Jura Sud Foot (National 2).

SHARE