Football soccer match for children. Kids waiting on a bench.

Les intrusions des parents deviennent de pire en pire chaque week-end avec la ferme pensée que leurs enfants sont la nouvelle star du foot. C’est insupportable !

Le 1er février 2018, nous avions poussé un coup de gueule contre les parents qui deviennent un fléau pour le football amateur. Un an plus tard, les témoignages confirment ce billet d’humeur de l’époque. Quelques semaines après notre coup de gueule, un éducateur avait témoigné de son indignation. Et c’est encore vrai un an plus tard…

« À la sortie d’un match, un papa et une maman, accompagnés de leurs enfants, vont voir l’éducateur pour se plaindre du manque de temps de jeu de leur enfant alors qu’ils venaient juste d’arriver et qu’ils n’ont rien vu de la matinée. L’éducateur leur explique que l’enfant ayant joué plus tôt, il ne pouvait pas être sur le terrain tout le temps. Mais ils n’ont rien voulu comprendre et ils ont commencé à crier partout dans le stade que l’éducateur était un incompétent ! »

Ce même genre de parents qui auraient fustigé l’éducateur car leur enfant avait terminé le week-end sur les rotules s’il avait trop joué ! Mais ce n’est pas tout… Dimanche matin, lors d’un tournoi international U11, des parents s’en sont pris à l’entraîneur car leur fils n’avait pas joué contre l’équipe d’une grosse écurie européenne… et qu’ils n’avaient pas pu faire de photos ! « Tu es vraiment un connard, un gros naze, car on n’aura pas de belles photos » a d’ailleurs lancé… la maman à l’éducateur de son fils !

Ce jeune joueur pleurait à la suite des propos de sa mère qui l’a ensuite pris par le bras en lui disant qu’ils allaient rentré à la maison… alors qu’il voulait rester avec ses copains. La scène était surréaliste ! Mais qui joue au football ? L’enfant ou les parents ? Car le pire, ce sont ces parents qui vont appeler le président du club, monter une association, déblatérer dans la presse… ce qui arrive désormais chaque week-end ! Et tout cela pourquoi ? Car leur enfant n’a pas assez joué ?

Ou parce que leur enfant, qu’ils pensent aussi bon que Kylian M’Bappé ou Lionel Messi, ne sera pas supervisé par un recruteur de grand club. Et bien sûr, il n’y aura pas de contrat pharaonique à la clé ! Non mais sérieusement ? Chers parents, vous inscrivez vraiment vos enfants au football pour qu’ils deviennent une star ou pour qu’il puisse faire du sport avec des copains ?

Le cas de ce cher parent du Pontet qui s’est permis de frapper un éducateur et un joueur de 15 ans qui jouaient contre son fils, fin mars, est vraiment édifiant. Car chers parents, il faudrait vraiment rester à votre place et laisser vos enfants se faire plaisir sur un terrain… et leur éducateurs travailler sereinement ! Surtout à l’aube des vacances et des nombreux tournois qui auront lieu le week-end de Pâques.


PARTAGER