(© Philippe LE BRECH)

Mal en point(s) dans son championnat National avec une 14ème place, synonyme de relégation en fin de saison, à l’issue de la 18ème journée, la Berrichonne Châteauroux anticipe le pire. Son centre de formation pourrait ainsi être transformé… en hôtel en cas d’une descente en National 2 qui s’accompagnerait obligatoirement d’une perte de son statut professionel.

L’information a été révélée par La Nouvelle République. Le quotidien régional explique que le maire de Châteauroux Gil Avéroux et le conseil municipal avait anticipé lors de la construction du centre de formation qu’il « a été pensé de pouvoir être transformé en hôtel si un jour le club n’était plus en mesure d’en assurer le fonctionnement« . Ce qui serait donc le cas si la Berrichonnne venait à perdre son statut professionnel, ce qui serait automatique dès l’an prochain en cas de descente en National 2.

Si ce cas de figure venait à se présenter, la mairie prendrait donc tout simplement la main sur le bâtiment. Du côté de Patrick Trotignon, directeur général de la Berrichonne, on espère simplement qu' »on se contentera du maintien, même si ce n’est pas glorieux« . Eviter le pire, à défaut d’assumer des ambitions sportives pourtant bien plus élevées au moment de la reprise du club par le prince souadien Abdullah bin Mosaad.

SHARE