(Photo Philippe Le Brech)

Quatre ans après avoir été abandonnés, les play-offs seront de retour en D1 Futsal la saison prochaine avec les quatre premiers du classement.

Lors de l’assemblée fédérale du 18 juin, de nombreuses modifications règlementaires vont concerner les championnats de D1 et D2 Futsal. Parmi celles-ci, on retrouve le retour des play-offs de fin de saison qui avaient été abrogés il y a quatre ans par le comité exécutif de la FFF. A l’issue de la première phase, les quatre premiers du classement seront qualifiés pour une phase finale qui déterminera le champion de France. Ce qui évitera les désagréments de cette saison avec l’affaire Sporting Club de Paris.

Les demi-finales se joueront en match aller-retour opposant le 1er au 4e et le 2e au 3e. Le club le mieux classé recevant au match retour. La finale se jouera sur un terrain désigné par la commission d’organisation. Le règlement prévoit une prolongation de 2 5 minutes en cas d ‘égalité puis des tirs au but. Parmi les autres modifications, on retrouve une plus grande souplesse dans les horaires des matchs de D2 Futsal : « un club peut demander à fixer le coup d’envoi de ses rencontres, le samedi entre 14h00 et 18h00 ou le dimanche entre 14h00 et 15h00 ».

La coupe réservée aux clubs participant à un championnat de Futsal !

Le nombre de licenciés présents sur le banc de touche va aussi évoluer. « En D1 Futsal, cinq licenciés sont admis sur le banc de touche dont l’éducateur en charge de l’équipe aux côtés des remplaçants. En D2 Futsal, trois licenciés sont admis sur le banc de touche dont l’éducateur en charge de l’équipe aux côtés des remplaçants. »

Avec la mise en place des Play-offs en D1 Futsal, l’autre gros changement va concerner la coupe nationale Futsal. La Fédération Française de Football compte en effet « réserver la Coupe aux clubs participant à un championnat Futsal ». L’instance fédérale a aussi inclue une « modification concernant les horaires des rencontres, avec plus de souplesse pour le club recevant au regard des difficultés pour obtenir des créneaux, tout en limitant les contraintes pour le club adverse ».

SHARE